Accueil Dossiers Tribune Antoine Maurice : « nous voulons permettre un sursaut à gauche »

[Tribune] Antoine Maurice : « nous voulons permettre un sursaut à gauche »

Antoine Maurice, tête de liste des Verts aux prochaines élections municipales. Photo / CTIDans moins de 3 mois, les habitant-e-s de Toulouse et de son agglomération auront un choix important à faire pour l’avenir de notre territoire. Les enjeux du XXIème siècle appellent un changement de la politique et de ses pratiques, pour faire face aux populismes.

 

Beaucoup d’électrices et d’électeurs sont en attente d’une nouvelle voie politique, avec des femmes et des hommes qui ne soient pas uniquement des « professionnels » de la politique, capables de proposer une alternative crédible à la confrontation des « partis uniques ».

Par cette candidature, nous voulons permettre un sursaut à gauche, redonner de l’éclat aux valeurs de la solidarité et de partage des richesses, mais aussi prendre en compte dorénavant au premier plan la nécessité de préserver l’environnement, la santé, et construire un nouveau modèle de développement.

 

Notre première préoccupation : l’emploi.

Voilà des décennies que la prospérité de notre territoire est dépendante de la réussite de notre industrie aéronautique. Nous proposerons une stratégie industrielle basée sur la transition écologique, notamment l’énergie. Nous proposons de mettre en oeuvre un vaste plan d’isolation des logements, qui permettra de structurer une filière locale dans l’énergie et l’habitat (Eco-Matériaux locaux, formation d’artisans, conseils aux particuliers, énergies renouvelables…) et l’économie solidaire.

Pour diminuer les charges liées à la hausse du coût de l’énergie, la congestion des réseaux de transport, nous proposons un plan Marshall pour les transports en commun et vélos, la création d’une régie publique de l’eau et de l’énergie.

 

Notre méthode : Préserver l’avenir, prioriser les investissements utiles, en associant les toulousain-e-s aux décisions qui les concernent.

L’agglomération toulousaine s’est développée sans plan urbain cohérent. Des terres agricoles et des espaces naturels ont été sacrifiés, les bassins d’emploi ne sont pas reliés aux transports en commun. Nous portons l’exigence d’une coopération des collectivités locales, plutôt que que la compétition encore en vigueur aujourd’hui.

Des investissements majeurs de prestige ont été votés sans avoir été débattus avec les habitant-e-s de l’agglomération. La construction d’un nouveau Parc des Expositions (300 Millions d’Euros !) ou l’agrandissement du Stadium ne sont pas selon nous des investissements prioritaires. Les ressources des collectivités sont précieuses et doivent être utilisées pour améliorer le quotidien des toulousain-e-s. Pour notre part, nous investirons dans la transition écologique : transport, logement, écoles, petite-enfance, agriculture et nature en ville…

Nous sommes entrés dans une ère politique nouvelle qui réclame de nouvelles pratiques politiques. Les toulousain-e-s qui perdent espoir dans l’avenir désespèrent des institutions et de leurs représentants. Nous voulons faire confiance aux énergies citoyennes du changement et favoriser l’innovation sociale.

Oui, nous avons le choix. Le choix d’une VILLE en TRANSITION, qui s’adapte aux nouveaux enjeux plutôt que de les subir, pour être moins vulnérables face aux différentes crises (énergétique, économique, alimentaire, sanitaire…).

Le temps est venu pour Toulouse d’aller Vert Demain.

 

Tribune d’Antoine Maurice et Michèle Bleuse, Candidat aux élections municipales de Toulouse sur la liste « Toulouse Vert Demain »


La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

1 COMMENTAIRE

  1. Il n’y a rien de plus concrets que les faits pour illustrer une volonté politique,… tout le reste n’est que discours, or depuis des années les écologistes tiennent des discours – certes séduisants – qui, une fois qu’ils sont au pouvoir, sont largement en deçà de leurs prétentions. Pourquoi, cette fois encore devrions nous croire – pour eux comme pour les autres – les promesses alléchantes qu’ils nous font ? Ils sont hélas comme tous les autres politiciens : ils veulent savourer les privilèges du pouvoir !…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici