Accueil Dossiers Tribune Christine de Veyrac : « Voici quelques mois j'ai fait un rêve ... »

[Tribune] Christine de Veyrac : « Voici quelques mois j’ai fait un rêve … »

Christine de Veyrac Jean IglésisLe rêve que Toulouse ait enfin de l’ambition pour elle-même, le rêve qu’elle se développe à l’instar des grandes villes qui l’entourent : Bordeaux, Barcelone, Lyon … Le rêve que la municipalité cesse de creuser le fossé entre les toulousains et les élus et donne une réalité au lien entre eux.

 

Premièrement, l’ambition pour notre Ville :

Toulouse a tous les atouts pour devenir une grande métropole européenne. Et pourtant … nous n’avons toujours pas de TGV (même s’il est prévu maintenant pour …2024…), nous laissons passer de grands projets sans même les examiner : je citerai simplement l’exemple des studios de cinéma à Francazal. Le sport ? Nous sommes la seule grande ville en France à ne pas avoir de grand stade. Réveillons-nous ! Un stade ce n’est plus simplement un lieu où se jouent 20 matchs de foot et 5 matchs de rugby par an. Aujourd’hui les stades sont de véritables outils économiques qui génèrent des redevances pour les collectivités. Madame Aubry l’a bien compris dans sa ville ! Grâce à un partenariat public privé, Lille bénéficie maintenant d’un grand stade, avec 28 000 abonnés pour le LOSC, alors que l’ancien stade comprenait seulement 18 000 places ! Sans parler de la possibilité de spectacles en plein air ou couverts qui permettent de recevoir des artistes de niveau international, qui ne viennent pas à Toulouse faute de lieu adéquat. Et nous pourrions multiplier les exemples …

Enfin l’aéronautique et l’espace : nous avons l’immense chance de les avoir à Toulouse et … merci à eux, pour leur compétence, et leur savoir-faire. Mais nous devons anticiper et nous diversifier. Philippe Douste-Blazy l’avait bien compris, en impulsant la création du Cancéropole. Nous devons aller plus loin. Et j’annoncerai dans les prochains jours le soutien très actif de la Mairie, si nous sommes élus, à un projet économique du futur.

 

Deuxième fondement de notre campagne :

La proximité et le lien avec nos concitoyens : tous nous disent la même chose : on nous consulte mais on ne nous écoute pas ! Vous, qui lisez ces lignes, connaissez-vous votre élu de quartier ? Faites un test autour de vous, vous verrez combien le connaisse ! C’est la raison pour laquelle nous proposons aux toulousains d’organiser la ville en arrondissements. Les élus, dont le nombre n’augmentera pas, seront attachés concrètement et juridiquement à chacun de nos quartiers. Ce seront des élus que vous identifierez et qui seront à votre écoute et votre service.

Pourquoi aucun candidat ne le propose aujourd’hui ? Tout simplement parce que ceux qui aspirent à redevenir Maire ou à le rester ne sont pas prêts à accepter le partage de leur pouvoir avec d’autres ! Cette réforme est, à mes yeux, celle de l’avenir. Elle est indispensable pour une gestion de la ville en réelle concertation avec ses habitants Nous vivons ensemble, décidons ensemble !

Dans chaque domaine, organisation de la Cité, sécurité, transports, logement, soyons innovants ! Arrêtons d’appliquer les recettes du passé qui ne servent plus à rien aujourd’hui !

 

Voici quelques mois j’ai fait un rêve …

Ce rêve il sera réalisable dans quelques semaines, si vous élisez une équipe qui ne sera pas composée de professionnels de la politique motivés seulement par l’obtention d’un petit pouvoir, mais par vous : habitants de tous les quartiers, artisans, commerçants, salariés, chefs d’entreprise, fonctionnaires, demandeurs d’emploi, associatifs, seniors, étudiants …

La gestion d’une ville est une chose trop importante pour être laissée aux seuls professionnels de la politique. La gestion d’une ville n’appartient pas à un camp politique, mais au camp de la compétence et du terrain.

C’est le pack que nous vous proposerons dans quelques jours…

…loin des politiciens, près des toulousains !

 

Tribune de Christine de Veyrac, Candidate centriste aux élections municipales de Toulouse.

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

2 Commentaires

  1. BRAVO MME DE VEYRAC IL FAUT VOUS BATTRE. LES FRANCAIS EN ONT MARRE DES PARTIS ET DES PROFESSIONNELS DE LA POLITIQUE. LES TOULOUSAINS C’EST PAREIL IL VEULENT QUE CA CHANGE. ON VEUT PLUS DE COHEN ET ENCORE MOINS DE MOUDENC. CORDIALEMENT JC GUIBERT

  2. Beau discours de madame de Veyrac. Mais qu’est-ce qui la différencierait, elle, de ceux qui une fois élus n’auraient en effet “qu’un petit pouvoir” (pour reprendre ses propres termes).
    Madame de Veyrac ne serait-elle pas tributaire elle aussi de l’aval du Conseil Général et du Conseil Régional (tous deux à majorité socialistes) pour permettre la réalisation de ses ambitions?
    En quoi CDV serait-elle plus indépendante?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici