Vol de portable, ecstasy dans les égouts et affaire Merah à la une du journal des faits divers de Toulouse

📁 Retour sur l'actu 🕔04 octobre 2013

gendarmerieDans le numéro de cette semaine, un vol de téléphone portable qui tourne mal, de l’ecstasy dans nos égouts et des nouvelles de l’affaire Merah. Et comme chaque semaine, notre jour par jour crimes et délits dans la traditionnelle section « Faits et méfaits ».

 

Affaire de la semaine : La commission consultative du secret de la défense nationale a émis le 3 octobre un avis favorable quant à la déclassification de certaines photographies du ministère de l’Intérieur quant à l’affaire Merah. Publié hier au Journal officiel, il revient au ministre de l’Intérieur, de suivre ou non cet avis. De plus, une reconstitution du vol du scooter a bloqué la zone de Fondeyre pendant plus de 5 heures ce mercredi. Les juges voulaient « déterminer les circonstances exactes de la commission du vol du scooter et déterminer le degré des complicités ».

Verdict de la semaine : Trevor Mokhtar a été condamné à 15 ans de prison le 2 octobre pour avoir porté des coups qui ont provoqué la mort de Robert Abdelsadok. Il avait frappé cette personne, car elle lui avait pris son téléphone portable. L’accusé nie avoir voulu tuer son agresseur, mais le juge est resté sceptique quant à cette version et la sentence fut prononcée au bout de trois jours de procès.

Insolite de la semaine : Le CNRS, en étudiant les eaux usées qui arrivaient aux différentes stations d’épuration des grandes villes de France, a fait une découverte intéressante. Toulouse a une très grande concentration d’ecstasy dans ses eaux usées. Même si l’étude ne permet pas de faire une carte des villes ayant les plus grands consommateurs de drogues, nous comprenons à présent pourquoi les toulousains paraissent « speed » au volant !

Faits et méfaits:

Samedi : C’est le premier jour d’une fermeture définitive pour le kiosque de nourriture asiatique qui se trouvait sur les allées François-Verdier. La veille, les inspecteurs de l’URSSAF et du Celtif ont découvert que le restaurant engageait six employés depuis dix ans en leur donnant de faux bulletins de salaire. Officiellement, aucuns n’étaient déclarés. Le gérant a été placé en garde et à vue puis relâché.

Lundi : Lundi soir, des militantEs d’Act Up Sud Ouest, d’Alternative Libertaire, d’OCML-Voie Prolétarienne, de l’Union Antifasciste Toulousaine et des Panthères Enragées ont jeté du faux sang et crié des slogans devant l’Eglise de Saint Pierre des Chartreux où se déroulait la pastorale étudiante de Toulouse. Un acte militant qui voulait dénoncer le soutien de la pastorale à la manif pour tous ainsi que l’intitulé du débat à l’ordre du jour.

Mardi : Un important dispositif a été déployé à Muret autour d’un parking point lourd d’une station d’autoroute. La raison venait d’une fuite d’acide chlorhydrique de l’un des véhicules garés là. Un événement impressionnant, mais qui n’a fait aucun dégât.

Mercredi : Un père et un fils étaient jugés en comparution immédiate pour trafic de drogue. Les accusées arrivaient à gagner jusqu’à 3000 euros par mois via ce trafic qu’ils opéraient depuis le quartier saint Michel.

Jeudi : Après 24 heures de mobilisation sur le toit du capitole en face de la mairie, deux des trois pères sont descendus. Seul Mounir, père de famille dont l’enfant a été « enlevé » par sa mère au Maroc, est encore présent en haut.

 

Article de François Nys

Sources: La Dépêche du MidiDirect Matinmétro20 minutes

Pas de commentaire

Pas de commentaires pour le moment

Soyez le premier à écrire un commentaire.

Ecrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *