Accueil Dossiers Retour sur l'actu Dégradations, condamnation et vengeance à la une du journal des faits divers de Toulouse

Dégradations, condamnation et vengeance à la une du journal des faits divers de Toulouse

Le GIPN a participé à deux nouvelles interpellations dans l'affaire Merah.A ne pas manquer dans le numéro de cette semaine : les dégradations de la stèle en hommage aux victimes d’AZF. Egalement, trois ans de prison pour le Toulousain ayant provoqué un carambolage sur le périphérique fin 2012. Enfin,  un voleur de voiture, peu futé, qui voulant se venger, se trompe de véhicule. Et surtout, notre passage en revue des faits les plus marquants de la semaine.

 

L’évènement de la semaine : Jeudi, des dégradations ont été découvertes sur la plaque rendant hommage aux victimes de la catastrophe survenue en 2001. Suite à cet acte de vandalisme, le Président de l’association « AZF – Mémoire et solidarité », Jacques Mignard a déposé plainte contre X.  En effet, la plainte mentionne aussi un acte qui se serait déroulé dans la journée de samedi, alors même que la nouvelle de la première dégradation était connue. Elle aurait été  brisée, dans l’après-midi vers 16 heures, quand  des journalistes en reportage sont  revenus sur les lieux en compagnie de Jacques Mignard. Les patrouilles de la police municipale ont été renforcées pour sécuriser le secteur. « J’ai porté plainte contre X, pas contre qui que ce soit. Toutefois, on souhaite que des dispositions soient prises et que plus personne n’occupe illégalement ce site », explique Jacques Minard. Pour l’heure, le mystère reste entier sur ces dégradations.

Le verdict de la semaine : Trois ans de prison dont un an avec sursis et mise à l’épreuve pendant deux ans. C’est la lourde peine dont a écopé Nordine Zitouni, un Toulousain de 30  ans. En effet,  vers 7hoo du matin, le 23 décembre 2012, ce père de famille a provoqué un mini-carambolage sur le périphérique impliquant quatre voitures et provoquant la mort d’un chien. Le tribunal correctionnel de Toulouse l’a déclaré, vendredi, coupable de blessures involontaires, délit de fuite, conduite en état d’ivresse, détention de produits stupéfiants et dénonciation mensongère. Le prévenu a rejoint la maison d’arrêt à l’issue de l’audience. L’accident a eu lieu à hauteur de la sortie la Faourette. La  Mercedes de Nordine Zitouni  est entrée en collision avec plusieurs  véhicules blessant au visage un conducteur aussitôt hospitalisé. Un maître-chien a alors assisté choqué à la mort de son animal. Une automobiliste qui se rendait à  son domicile après une nuit de travail à l’hôpital Purpan a été elle aussi percutée et blessée. Nordine Zitouni au volant de la berline et son passager n’ont  pas daigné s’arrêter. Pour éviter toute mise en cause, quelques heures après, le père de famille a décidé de se rendre à la gendarmerie de Portet-sur-Garonne et a fait une fausse déclaration de vol de sa Mercedes après avoir simulé un cambriolage chez lui. Mais très vite les gendarmes ont découvert le pot-aux-roses. Ils ont également saisi chez lui 195 grammes de résine de cannabis.

L’insolite de la semaine : L’erreur est humaine dit le célèbre dicton. C’est ce qu’à pu vérifier un jeune toxicomane de 26 ans. En effet, ce dernier comparaissait devant le tribunal correctionnel pour vol d’un autoradio. Jusque-là rien de bien étonnant. Sauf que le jeune homme explique qu’il s’était « fait tabasser une ou deux heures avant et j’ai cru reconnaître leur voiture. J’ai voulu me venger de ce racket ». Sauf que manque de bol, le toxicomane s’est trompé de voiture !  La raison de cette grosse erreur n’est pas à chercher bien loin. Et pour cause, le jeune homme avait consommé des médicaments qui l’aident à traiter son addiction aux stupéfiants. Interpellé vers 3h30 alors qu’il avait réussi à forcer une Renault Twingo, ce sont des témoins oculaires qui ont décidé de l’enfermer dans le sas d’un immeuble en attendant la police. Malgré la volonté du  procureur Farges de sévir, le jeune garçon n’a été condamné qu’à 3 mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve.

 

Faits et méfaits

Jeudi : Plusieurs accidents sans gravité ont engendré des bouchons dans Toulouse et sur le périphérique. Ainsi, vers 7 h 15, dans les environs de Colomiers, deux motos sont entrées en collision. Un motard a été légèrement blessé. Ensuite, une collision en chaîne s’est produite impliquant 5 véhicules vers 9h sur le périphérique Ouest au niveau des Minimes. Presque en suivant, avenue de Fronton, une personne âgée à pied a été renversée par un véhicule.

Vendredi : Vers 20h30, à Portet-sur-Garonne un homme a voulu jouer les gros bras en tentant d’agresser le propriétaire d’une voiture. La victime, qui sortait de sa résidence au volante de son imposante Jeep ne s’est pas laissé faire face à l’agresseur encagoulé, ganté et muni d’une arme de poing. La « victime » a commencé à battre son agresseur. Ce dernier a laissé échapper son arme et a préféré prendre à la fuite alors qu’un témoin venait.

Samedi : Dans la nuit de samedi à dimanche, vers 3h00 du matin, une discussion anodine entre deux sans domicile fixe a mal tourné. Enivrés par l’alcool qu’ils avaient consommé, ils en sont venus aux mais. C’est l’intervention d’un troisième sans domicile fixe qui a permis de mettre fin à cette petite rixe.

Dimanche: Dimanche, un jeune homme de 32 ans a attiré l’attention des policiers alors qu’il était en train de manipuler de la résine de cannabis pour rouler un joint. L’anecdote qui prête à sourire, a eu lieu aux alentours du cours Dillon. Les policiers se sont aussi aperçus que le jeune homme était en possession d’une petite quantité de cocaïne. Il a été placé en garde à vue.

Lundi : Vers 4h30, le tabac-presse de Merville a été cambriolé. En effet, plusieurs individus ont forcé la porte de ce commerce de proximité. Ils sont repartis avec de nombreux cartons de cigarettes.

Mardi : Deux hommes ont été interpellés dans l’enquête menée sur les complicités dont auraient bénéficié Mohamed Merah, le tueur au scooter, en mars 2012.

Mercredi : alors que la veille ce sont deux hommes qui ont été interpellés, une troisième arrestation a eu lieu ce mercredi matin. Agé d’une trentaine d’années, cet homme est un militaire et a été interpellé dans une caserne à Castres.

Article de Nadia Hamdani

 

Sources : La depeche, Direct Matin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici