Accueil Dossiers Retour sur l'actu Affaire Merah, non-lieu pour des policiers et chauffard ivre à la une du journal des faits divers de Toulouse

Affaire Merah, non-lieu pour des policiers et chauffard ivre à la une du journal des faits divers de Toulouse

Faits diversA ne pas manquer dans le numéro de cette semaine : la condamnation pour trafic de drogue pour le Toulousain soupçonné, à tort, d’être le « troisième homme » dans l’affaire Merah. Egalement, l’annonce d’un non-lieu pour les policiers qui avait blessé un manifestant avec un tir de flash-Ball.  Enfin,  un ingénieur  de 57 ans, ivre  au volant de sa voiture qui joue au chat et à la souris avec la police. Et surtout, notre passage en revue des faits les plus marquants de la semaine.

 

L’évènement de la semaine : Nouvel épisode dans l’affaire Merah. Hier, après trois semaines de détention, le jeune homme interpellé à Bellefontaine le 26 février  et que les enquêteurs soupçonnaient d’être le fameux « troisième homme » de l’affaire Merah s’est avéré n’avoir eu aucune complicité avec le tueur au scooter. Cependant, innocenté concernant l’affaire Merah, le Toulousain n’en reste pas moins coupable d’infractions à la législation sur les stupéfiants. En effet, cannabis, herbe, cocaïne et 19 200 € en liquide ont été retrouvés lors de perquisitions. Confronté à chaque élément, le prévenu a tenté de se dédouaner systématiquement. L’argent liquide appartiendrait ainsi à ses parents et un certain Samir serait le vrai propriétaire des produits stupéfiants. Bénéficiant du doute puisque les preuves manquent, le jeune  homme de 22 ans a été condamné pour trafic de drogue et devra purger une peine de 18 mois de prison dont 9 mois avec sursis.

Le verdict de la semaine : Un non-lieu. C’est la décision rendue par la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Toulouse via une ordonnance au bénéfice des quatre policiers auteurs de plusieurs tirs de flash-Ball en direction des manifestants rue Alsace-Lorraine en mars 2009. Ils avaient blessé à l’œil un manifestant Joan Celsis. Le jeune homme et ses deux avocats Mes Julien Brel et Pascal Nackache ont demandé la réouverture de l’enquête. Ils déposeront un pourvoi en cassation afin de relancer la procédure. En effet, selon eux, outre la perte de la quasi-totalité de son œil droit, Joan Celsis souhaite désormais  faire la lumière sur les circonstances qui restent aujourd’hui encore assez floues.

L’insolite de la semaine : Un ingénieur de 57 ans, ivre, a tenté de semer les policiers qui l’avaient pris en chasse et ce depuis la rue Bayard au centre de Toulouse. En effet, poursuivi par les sirènes de la police, le fuyard s’est lancé dans une folle course, frôlant à plusieurs reprises l’accident. Loin d’avoir froid aux yeux, il a emprunté le périphérique sur plusieurs kilomètres puis s’est dirigé vers son domicile situé dans le quartier des Pradettes. Mais il a été obligé de stopper nette sa course lorsque un de ses pneus a éclaté en percutant le trottoir. Le conducteur, inflexible, a refusé alors  de descendre de sa Peugeot 208 désormais immobilisée. Les policiers ont du alors employer les grands moyens. Ils l’ont menacés  avec leurs armes et même brisé les vitres du véhicule. Avec un casier judiciaire déjà lourd puisque contenant trois condamnations pour conduite en état d’ivresse et une annulation de permis depuis 3 ans, le chauffard a écopé d’1 an ferme et une obligation à soigner son addiction à l’alcool qu’il reconnaît difficilement.

 

Faits et méfaits

 

Jeudi : Vers 15 h 20, un vent de panique a soufflé au Lycée Ozenne. En effet, un coup de téléphone a été passé à l’établissement par un individu se faisant passer pour un agent du gaz. Il a signalé qu’une fuite avait été détectée dans le lycée en précisant qu’il y avait urgence à évacuer. La police, les pompiers et des agents d’ERDF se sont rendus sur place. Mais il s’agissait en fait d’une fausse alerte. Une enquête est ouverte.

Vendredi : Deux employés de supermarché ont été condamnés à de la prison avec sursis et à verser 1500 euros à leur victime. En effet, ils avaient frappé, au mois d’avril, un adolescent qui venait de voler une barre chocolatée. Légèrement ivres, les deux vigiles, avaient corrigé le voleur dans l’arrière-boutique.

Samedi : Deux enfants sont actuellement hospitalisés à l’hôpital Purpan. Ils ont été en effet grièvement blessés par le pilote d’une moto-cross qui a perdu le contrôle de son 2 roues vers 17h30. Le conducteur était en plein entraînement  sur le terrain de cross de Saint Maur, lieu dit Le peyré dans le Gers, près de Mirande.

Dimanche: Deux individus ont été pris en flagrant délit par les policiers de la brigade anti-criminalité alors qu’ils volaient une voiture cours Dillon, près du Pont Neuf à Toulouse. Ils ont été placés en garde à vue.

Lundi : Décidément les vols de téléphones se multiplient. Un jeune homme qui sortait d’un pub situé dans le centre-ville de Toulouse s’est fait arracher son téléphone alors qui était sur le point de passer un coup de fil. Le voleur a pris la fuite laissant la victime désemparée.

Mardi : Ahmed Oumti, un jeune père de famille de 24 ans a disparu à Saint-Jory. En effet, après avoir déposé ses trois enfants à l’école, le jeune homme n’aurait plus donné signe de vie. Les recherches de la gendarmerie n’ont rien donné. Un appel à témoins a été lancé.

Mercredi : Vers 6h30, le gérant de l’Intermarché express situé chemin de Lapujade dans le quartier Croix-Daurade-Bonnefoy a été agressé par quatre hommes armés de couteaux. Ayant pris la précaution de dissimuler leur visage, ils ont pris la fuite avec le fond de caisse.

 

Article de Nadia Hamdani

 

Sources: Direct Matin, La Dépêche

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici