Accueil Dossiers Retour sur l'actu Affaire Merah, perpétuité et trafic de marijuana à la une du journal des faits divers de Toulouse

Affaire Merah, perpétuité et trafic de marijuana à la une du journal des faits divers de Toulouse

Rue non loin de l'immeuble dans lequel était retranché Mohamed Merah. Photo / CTIA ne pas manquer dans le numéro de cette semaine : le nouveau rebondissement dans l’affaire Merah. Egalement, le verdict rendu à l’encontre de Frédéric Sapotille qui avait tué son ex-compagne en 2009. Enfin, un lycéen qui dissimule de la marijuana dans une cachette. Et surtout, notre passage en revue des faits les plus marquants de la semaine.

 

L’évènement de la semaine : Nouveau volet dans l’affaire Merah. En effet, depuis mardi, deux jeunes hommes, âgés de 22 et 19 ans avaient été placés en garde à vue. Le but ? Déterminer si les deux Toulousains avaient aidé le  tueur au scooter en mars dernier. En effet, Abdelkader Merah, mis en examen pour complicité d’assassinats, avait déclaré qu’il existait un second complice dans l’affaire de la tuerie de Toulouse. Mais, le jeune homme avait formellement refusé d’aller jusqu’au  bout de sa révélation et avait ainsi  préféré taire l’identité de ce troisième homme.  Concernant les deux jeunes hommes interpellés, le plus âgé aurait été libéré mais il aurait été une nouvelle fois mis en garde à vue cette fois dans le cadre d’une affaire de stupéfiants révèle une source proche de l’enquête.

Verdict de la semaine : La perpétuité. C’est la sentence  infligée à Frédéric Sapotille, 40 ans. Le quadragénaire avait tué son ex-compagne, Christelle Castillon, en mars 2009 de plusieurs coups de couteau. Le procès qui a duré 3 jours, a vu un Frédéric Sapotille nier les faits. Cependant, Me Christine D’Arrigo, l’avocate de la famille de la victime, l’a rapidement mis face au caractère prémédité de son acte. L’avocat de l’accusé, Me Pons-Fournier a invoqué le crime passionnel mais le comportement stoïque et froid de son client a jouer en se défaveur.

Insolite de la semaine : Faux plafond donne bonne cachette. C’est ce que s’est sûrement dit cet adolescent de 19 ans scolarisé au lycée Gallieni. En effet, le jeune homme avait réussi à dissimuler 200g de marijuana dans le faux plafond de l’internat de son lycée. Découverte sous formes de petits sachets, une quarantaine environ, le jeune homme a tenté de se justifier auprès des policiers venus l’arrêter. Il aurait ainsi expliqué qu’il comptait détruite cette marijuana mais qu’il n’en avait pas eu le temps.

 

Faits et méfaits

Jeudi : Deux ans d’emprisonnement qui ont été requis à l’encontre de Claude David. Cet ancien psychothérapeute est accusé d’abus de faiblesse sur 5 des membres de « La communauté de Bernard » installée au château de la Balme à Belberaud. Le jugement de ce gourou de 72 ans est attendu le 21 mars.

Vendredi : Une énième infraction au code de la route a conduit un motard à l’hôpital Purpan. L’automobiliste responsable n’aurait pas marqué l’arrêt à un cédez-le passage. Le policier âgé de 39 ans, serait grièvement blessé  aux jambes, au bassin et à la hanche. Il aurait été victime d’une hémorragie thoracique.

Samedi : 17 kg de cocaïne pure a été saisie par la police toulousaine à l’aéroport de Blagnac. La marchandise proviendrait de République Dominicaine. Quatre personnes ont été interpellées et écroués dans la région marseillaise.

Dimanche : Vers 23heures, alors qu’une jeune femme retirait de l’espèce à un distributeur automatique, un individu dissimulé sous sa capuche, a tenté de dérober les billets de la jeune femme. L’individu n’est pas parvenu à ses fins, préférant prendre la fuite à l’approche d’un groupe de personnes.

Lundi : Le Carrefour city situé avenue Jean Rieux a été la cible de trois braqueurs cagoulés et gantés peu après 6 heures. Menaçant avec un couteau un livreur et deux employés du supermarché, ils ont réussi à s’enfuir avec leur butin.

Mardi : Un jeune Toulousain a fait preuve de beaucoup de courage. En effet, voyant sa mère se faire dérober son téléphone portable, Boulevard de Strasbourg, il a interpellé le voleur âgé de seulement 15 ans avant d’appeler la police.

Mercredi : Une voiture circulant feux éteints Boulevard Carnot a attiré l’attention des forces de l’ordre. Après avoir arrêté le véhicule, les policiers ont eu la surprise de constater que le conducteur n’était en fait qu’un simple adolescent de 16 ans. Voulant faire un tour avec son ami, il avait tout bonnement emprunté la voiture  de son père.

 

Hamdani Nadia

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici