Accueil Dossiers Retour sur l'actu Ninja braqueur, car-jacking et pédocriminalité à la une du journal des faits divers de Toulouse

Ninja braqueur, car-jacking et pédocriminalité à la une du journal des faits divers de Toulouse

interpellation police toulouseA ne pas manquer, un audacieux braquage de banque sabre au poing qui tourne à la bérézina. Plus grave, un nouveau cas d’agression violente à Toulouse qui mobilise activement les enquêteurs. Enfin, du chantage sexuel sur Internet à faire pâlir les accros du tchat. Le ciel s’assombrit au-dessus de la Ville rose, et nous sommes là pour éclaircir les faits. Comme chaque vendredi, Toulouse Infos revient sur les dossiers chauds de la semaine.

 

L’évènement de la semaine: l’agression brutale à l’arme de poing d’un couple de quinquagénaire, lundi soir dans le quartier de la Roseraie. En début de soirée, les deux tourtereaux garent une Audi A3 devant leur domicile quand deux individus cagoulés foncent dans leur direction. L’un d’entre eux, pistolet en main, braque le conducteur et lui intime l’ordre de descendre. Sans ménagement, il lui tire une balle de 6.35mm dans l’épaule gauche avant de s’emparer du luxueux véhicule. L’automobiliste âgé de 57 ans, très choqué, a été transporté à l’hôpital de Rangueil. Des douilles ont été relevées au sol, ce qui permettra peut-être aux enquêteurs de la BRB de Toulouse d’identifier l’arme. Mercredi, le véhicule de la victime a été retrouvé abandonné près d’Albi. Un élément de plus qui pourrait, à terme, confondre les deux auteurs de ce « car-jacking » particulièrement violent.

 

Le verdict de la semaine: Quatre ans de prison, dont trois fermes assortis d’une obligation de soin. C’est la sentence prononcé par le tribunal correctionnel de Toulouse à l’encontre de Stéphane Garcia, pour « corruption de mineurs » et « appels téléphoniques malveillants avec menaces ». Il y a quatre ans, l’individu avait exercé un cruel chantage auprès de jeunes filles sur Internet. Ferrant les insouciantes sur des sites de rencontres pour adolescents, cet homme aujourd’hui à l’aube de la quarantaine leur demandait des photos dénudées. De fil en aiguille, des clichés plus « explicites » étaient réclamés. En cas de refus, il appelait les réfractaires au téléphone puis menaçait de diffuser les premières images ou de les révéler à leurs parents. Machiavélique. Un stratagème redoutable faut-il croire, puisque trente-deux surfeuses crédules auraient été abusées par le maître-chanteur. La plaidoirie de son avocat, axée sur l’enfance de l’individu et son complexe physique, n’a eu que peu d’échos. Le « prédateur isolé » est parti en prison contracter de nouvelles amitiés.

 

L’insolite de la semaine: Le risible fiasco d’un braquage au procédé peu commun, à Verfeil en Haute-Garonne. Samedi matin, un homme entre dans la banque Crédit Agricole de la commune. Armé d’un pistolet et d’un sabre, il n’est visiblement pas là pour encaisser un chèque. Sous la menace du ninja belliqueux, un des employés enfourne sans broncher les billets dans le sac. Mais soudain, le directeur de la banque débarque. Pour cette apparition intempestive, le cadre reçoit un violent coup de lame au niveau du poignet. L’agresseur prend ensuite la poudre d’escampette. Mais le sabreur a surement bu trop de champagne. Car non seulement, il abandonne au sol une besace remplie de petites coupures, mais il emprunte son propre véhicule stationné à quelques mètres de l’agence pour fuir. Les gendarmes, renseignés par quelques témoins, viennent le cueillir à son domicile comme un fruit. L’apprenti samouraï a été placé en garde à vue.

 

Faits et méfaits:

Jeudi: Peu avant 8 heures, un gendarme a perdu la vie sur l’asphalte de Maureville, en Haute-Garonne. Son collègue de travail, au volant, a voulu éviter le véhicule d’en face qui effectuait un dépassement dangereux. La voiture dépassée par le chauffard a percuté celle des deux agents. Le passager n’a pu être réanimé par les secours, malgré d’intenses efforts.

Vendredi: Vers 1 heure du matin, un habitant de Rouffiac-Tolosan a été victime d’un terrible accident sur les routes du Tarn-et-Garonne. Sa BMW lancée à vive allure a dévié sa course contre un platane. Un choc d’une violence inouïe qui n’a laissé aucune chance au conducteur. Il s’appelait Mathieu Delpont. Il avait trente ans.

Samedi: Dans la soirée, un jeune homme de 24 ans a chuté de cinq mètres de haut en escaladant un mur, à proximité de la place Saint-Pierre. Eméché, l’individu a joué les alpinistes afin de rejoindre plus rapidement sa voiture. Visiblement, l’entreprise était trop ambitieuse. Il a cuvé son alcool à l’hôpital de Purpan, la malléole fracturée.

Dimanche: Tard dans la nuit, un automobiliste en état d’ivresse s’est fait pincer lors d’un contrôle routier, avenue de la Reynerie. Six grammes de cannabis, dont la moitié en résine, étaient également dissimulés dans la voiture. Direction le commissariat pour une bonne nuit en garde à vue.

Lundi: Vers 10h du matin, trois hommes ont pénétré la villa d’une vieille dame, située chemin Michoun, aux abords du quartier de la Roseraie. L’un d’eux a tenu en respect la propriétaire des lieux pendant que ses complices se sont chargés de retourner les lieux. Des tableaux, des montres et des bijoux ont été raflés.

Mardi: Trois individus ont sectionné près de cent mètres de câbles électriques sur la structure du Casino Barrière de Toulouse. La sécurité de l’établissement, intriguée par une série de coupures téléphoniques, avait envoyé plusieurs de ses agents inspecter les alentours. Pris sur le fait, les malfaiteurs ont fui à toute vitesse. Ils n’ont pas été rattrapés.

Mercredi: Un homme âgé de 46 ans s’est suicidé chemin de Cornis, à Pinsaguel. Cet habitant de la commune se serait volontairement placé au milieu d’un passage à niveau pour en finir avec la vie. Le train reliant Ax-les-Thermes à Toulouse, lancé à pleine vitesse, a exaucé son souhait.

 

Par Christophe Guerra

 

Sources : Dépêche du midi, Direct Toulouse, Métro, 20 Minutes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici