Accueil Dossiers Retour sur l'actu Pédophilie, cannabis et faux-policiers à la une du journal des faits divers de Toulouse

Pédophilie, cannabis et faux-policiers à la une du journal des faits divers de Toulouse

Voiture de policeCette semaine encore, képis et robes noires n’ont pas chômé. Saisir du shit est monnaie courante pour les forces de l’ordre, mais quatre-vingt dix kilogrammes le sont moins. Peu commun aussi, le jugement d’un pédophile avéré à peine entré dans l’âge adulte. Enfin, méfiance lorsqu’un inconnu en uniforme frappe à votre porte. Toulouse Infos fait le zoom sur ces trois affaires et note jour par jour crimes et délits dans sa traditionnelle section « Faits et méfaits ».

 

L’évènement de la semaine : La découverte, jeudi matin à la Reynerie, de 90 kilos de résine de cannabis et d’un stock d’armes à feu lors d’un raid policier. Sur ordonnance du juge Didier Suc, l’opération coup de poing menée par la brigade de recherche et d’intervention de Toulouse a porté ses fruits. Epaulées par deux équipes du GIPN, les forces de l’ordre ont investi plusieurs appartements cheminement d’Auriacombe. C’est le logement d’un homme de 28 ans qui contenait le pactole. Les deux armes, un pistolet-mitrailleur ainsi qu’un flingue à grenaille, sont en cours d’expertise. L’examen balistique devrait déterminer s’il existe un lien avec plusieurs tirs récents dans le quartier. Mais l’homme n’a rien lâché sur leur provenance, ni sur celle de l’importante quantité de drogue retrouvée. Mis en examen puis écroué, l’individu risque de payer son silence au prix fort. Une posture peu surprenante dans ce genre d’affaire, où la peur des représailles prédomine.

Le verdict de la semaine : Quatre ans de prison ferme. C’est la sentence prononcée par le tribunal correctionnel de Toulouse à l’encontre de Dorian Laroche, pour deux agressions sexuelles commises sur mineurs. En 2009, le lycéen bien sous tout rapport se fait embaucher comme garçon au pair par une famille toulousaine. Pendant ses gardes, l’adolescent commet des attouchements sexuels sur l’enfant dont il a la charge, âgé de seulement sept ans. Le pervers est certes stratège, mais ignore visiblement les subtilités de l’informatique. Dans l’historique internet de leur ordinateur, les parents découvrent effarés que des sites pornographiques et surtout pédophiles sont régulièrement consultés. Immédiatement, ils déposent plainte. Interrogé, le jeune homme amateur de théâtre lève le rideau. Il confesse au total cinq agressions sexuelles devant des enquêteurs médusés. A 19 ans à peine, le palmarès est édifiant. Encore plus qu’un autre, son séjour derrière les barreaux ne s’annonce pas de tout repos. Jeune, sans antécédent, et surtout « piqueur ». Un profil souvent bien mal accueilli dans une enceinte de prison.

L’insolite de la semaine : Le célèbre Gang des Postiches inspirerait-il encore certains malfaiteurs, trente ans après? C’est à croire, puisqu’une retraitée toulousaine a récemment fait les frais d’une combine similaire. Jeudi dernier, un homme habillé en plombier se présente chez la vieille dame, domiciliée rue René Bazin. Il prétexte la nécessité de travaux pour pénétrer l’habitat. Quelques instants plus tard, deux agents de police toquent à sa porte. Bizarrement, il y a de la visite aujourd’hui. Les hommes en bleus prétendent venir arrêter un faux-plombier aux intentions malfaisantes. C’est vraiment gros, mais justement, ça passe d’autant plus. Une astucieuse manœuvre qui mène les transformistes en herbe droit vers un coffre-fort. A l’intérieur, ils raflent des bijoux, des lingots d’or et cinquante mille euros en espèce avant de filer à l’anglaise. Eux-mêmes ne pensaient surement pas tomber sur un tel magot. Au culot, l’équipe grimée a dans la matinée frappée chez une autre personne, d’âge avancé elle-aussi. C’est moche.

 

Faits et méfaits:

Jeudi: Une alerte à la bombe a été donnée vers 15h40, sur les quais de la gare Matabiau. Par précaution, des voyageurs ont été évacués et une équipe de déminage dépêchée sur place. Frayeur de courte durée, puisqu’il s’agissait simplement d’un colis oublié par une étourdie. Vendredi: Les violentes rafales de vents qui ont secoué la région se sont enfin calmées. Au total, plus de cinquante milles pannes d’électricité et de trois cent interventions des pompiers ont été dénombrées. Samedi: Une vaste opération anti-alcoolémie a été mise en place dans la nuit aux quatre coins du département. 270 gendarmes ont tenu barrages et lumières clignotantes. 346 conducteurs ont poussé l’haleine dans le ballon. Près de 200 d’entre eux ont été contrôlés positifs. Dimanche: En milieu d’après-midi, un tragique accident s’est produit dans un campement chemin de Villeneuve, à Labarthe-sur-Lèze. Un jeune garçon de quinze ans est mort, une balle de carabine en pleine tête. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’adolescent jouait avec l’arme en compagnie d’un ami. Une manipulation malencontreuse aurait provoqué le coup de feu fatal. Lundi: Le tribunal correctionnel de Toulouse a condamné un homme de vingt-six ans à six mois de prison pour délit de fuite, outrage à agent et conduite sans permis. L’individu avait tenté de semer les forces de l’ordre samedi soir lors d’un contrôle vers Esquirol. Mardi: La Cour d’Assises de la Haute-Garonne n’a pas été tendre avec Jérôme Derache et n’avait aucune raison de l’être. Pour avoir violé à plusieurs reprises la fille de sa concubine, l’homme a écopé d’une peine de treize ans de prison. Mercredi: En fin d’après-midi, une violente collision s’est produite au croisement des rues Aristide-Maillol et Marsan. Selon les témoins, l’une des voitures quittait sa place de parking quand l’autre, lancée à vive allure, l’a percuté à l’avant. Les deux automobilistes ont été transportés vers les hôpitaux de Purpan et de Rangueil.

 

Par Christophe Guerra

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici