Accueil Dossiers Retour sur l'actu Tir policier, cambriolages et voyeurisme à la une du journal des faits divers de Toulouse

Tir policier, cambriolages et voyeurisme à la une du journal des faits divers de Toulouse

Toulouse : un policier tire sur un homme qui tentait de l’agresser avec deux couteauxComme chaque vendredi, retrouvez les faits divers les plus marquants des sept derniers jours dans notre rubrique hebdomadaire. A ne pas manquer, un coup de feu en pleine place du Capitole, la crash d’un avion de tourisme ou encore le très attendu insolite de la semaine.

 

L’évènement de la semaine : le tir d’un policier municipal dans le genou d’un forcené en pleine place du Capitole. La scène s’est déroulée mercredi dernier vers 14h15, moment où l’esplanade emblématique de Toulouse grouille toujours. A 14h09, la patrouille bleue qui sillonne alors la rue Gambetta est alertée. Un homme surexcité armé de couteaux serait en train d’invectiver des passants de la célèbre place. Les policiers foncent et se retrouvent nez-à-nez avec l’hurluberlu. Entre ses mains, les agents aperçoivent un grand couteau ainsi qu’un cutter. Ils ont à peine le temps de lui adresser leurs sommations que le drôle d’oiseau s’avance vers eux, la lame prête à frapper. Craignant pour son intégrité physique, l’un des policiers municipaux recule. Pour neutraliser l’agresseur, il lui loge une balle dans le genou droit. Stoppé net, l’homme est immobilisé au sol puis menotté. Ce qui ne l’empêche pas d’entamer une Marseillaise, aux oreilles d’une foule médusée voire goguenarde. L’individu, décrit comme délirant et très instable, sortait tout juste d’un séjour à l’hôpital Marchant.

 

Le verdict de la semaine : six mois de prison avec sursis. C’est la sentence prononcée mercredi par le tribunal correctionnel de Toulouse à l’encontre d’un homme de 18 ans. Une peine plutôt clémente mais qui pourrait bientôt s’alourdir. Dimanche à l’aube, à Martres-Tolosane, les gendarmes muretains du PSIG avaient pris le jeune cambrioleur en flagrant délit. Une arrestation apparemment banale, mais en fait bougrement intéressante. Car depuis un mois, la commune en question ainsi que celle de Cazères connaissait une vague de cambriolages. Les malandrins, dont il faisait partie, s’emparaient d’argent liquide, de matériel informatique ou d’objets de valeurs en tout genre. Les premiers éléments de l’enquête ont permis l’identification de deux complices. Les trois praticiens du pied-de-biche sont suspectés dans une quinzaine d’affaires. Ils risquent gros, et cette-fois, de goûter de plain-pied aux délices carcéraux.

 

L’insolite de la semaine : Méfiance mesdames, les toilettes ne sont pas forcément les lieux ultimes de l’intimité. C’est le drôle enseignement de cette désolante affaire, jugée cette semaine par le tribunal correctionnel de Toulouse. De 2008 à 2010, cet employé d’une société toulousaine a filmé ses collaboratrices en pleine solitude sur le trône. En plaçant discrètement une mini-caméra dans les W.C de l’entreprise, il a pu récupérer pas moins de cent heures de bandes vidéo. C’est en décollant un bout de scotch dans la cabine que l’une de ses collègues a découvert le funeste stratagème. Une sorte de Loft à l’ancienne, remède sommaire d’une frustration devenue trop grande. Agé de 35 ans, ce vidéaste amateur prénommé Romain est décrit comme un homme à l’existence terne, en grand isolement affectif. Résultat des courses, celui qui semblait ne vivre qu’à travers son travail n’en a plus. Les expertises psychologiques, unanimes sur ce point, ont diagnostiqué une grande « immaturité sexuelle » chez l’individu. Malgré son mea culpa, il écope d’une peine de huit mois de prison avec sursis, assortie d’un an et demi d’obligations de soins. Comme quoi la curiosité est un bien vilain défaut, qui peut coûter cher.

Faits et méfaits :

Jeudi : Un automobiliste a refusé de s’arrêter lors d’un contrôle routier, vers 4h du matin, rue de la Cité administrative. Les policiers ont du poursuivre le fuyard jusque dans le quartier des Amidonniers. Interpellé après avoir embouti sa voiture, le conducteur a été contrôlé positif au test d’alcoolémie. Parmi les deux passagers du véhicule figurait un homme déjà recherché par les services.

Vendredi : un motard a trouvé la mort en début de soirée dans une terrible collision, boulevard des Recollets. Le malheureux a percuté un véhicule en plein virage. Son conducteur, interpellé plus tard dans la nuit, avait préféré fuir les lieux sans porter secours à la victime. Transporté au CHU de Rangueuil, l’homme âgé de 31 ans n’a pas survécu à ses blessures.

Samedi : Le tribunal a prononcé une peine d’un an d’emprisonnement à l’encontre d’un homme, prénommé Hadj. Ce dernier avait blessé trois policiers jeudi soir en essayant d’échapper à une opération de contrôle. L’individu sous l’emprise de l’alcool conduisait sans permis.

Dimanche : Un adolescent de 16 ans, soupçonné de vingt-cinq vols à l’arraché de colliers et de bijoux, a été mis en examen. Interpellé vendredi par les agents de la sécurité départementale, le jeune malfaiteur avait écumé plusieurs quartiers de la ville durant tout l’été. Il a été placé dans un établissement pour mineurs spécialisés.

Lundi : Les forces de l’ordre ont procédé à l’évacuation du Centre Social Autogéré situé rue Demouilles. Une brigade héliportée du GIPN ainsi que des CRS spécialement venus de Bordeaux ont également participé à l’opération. Au total, plus de deux-cents uniformes ont été mobilisés.

Mardi : Aucun fait majeur à signaler, la Ville rose souffle un peu. C’est la première fois depuis la création de notre journal des faits divers, il y a maintenant un mois! Une pause salvatrice.

Mercredi: A 16h05 s’est produit un accident d’avion à l’aéroport Toulouse Blagnac. Il s’agit d’un avion monomoteur de type Rallye, qui s’est écrasé lors de son décollage. Deux personnes se trouvaient à bord, elles sont décédées.

 

Par Christophe Guerra

 

Sources : Dépêche du midi, Direct Toulouse, Métro, 20 Minutes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici