Accueil Dossiers Retour sur l'actu Toulouse. Rixe, prison et obésité à la une du journal des faits divers de la semaine

Toulouse. Rixe, prison et obésité à la une du journal des faits divers de la semaine

arrestation policeNotre deuxième volet « faits divers » est aujourd’hui en ligne. Chaque vendredi, retrouvez l’actualité de la semaine passée. Toulouse et ses turbulences n’ont désormais plus de secret pour vous.

 

L’évènement de la semaine: Les heurts entre des habitants de la Reynerie et la police, après plusieurs saisies de drogues dans le quartier, entre mercredi et jeudi dernier. Déjà le 19 septembre, cinq cent grammes de résine de cannabis avaient été saisies par les policiers. Le lendemain, dans l’après-midi, ce sont six kilos du même produit qui avaient été découverts dans une cave. Dans la soirée, trois policiers de la brigade anti-criminalité en patrouille ont interpellé un adolescent de 17 ans, surpris en train de se débarrasser de trente grammes de cannabis. Un serrage qui visiblement n’a pas plu à une quinzaine de jeunes, venus prêter main-forte au jeune homme incriminé. Acculés, les policiers ont répliqué par des tirs de flash-ball et de gaz lacrymogènes. Cibles de caillassage, les forces de l’ordre ont enregistré la dégradation d’un de leur véhicule. Quatre mandatés ont été légèrement blessés, victimes de jets en tout genre.

 

Le verdict de la semaine: Quatre ans de prison dont deux avec sursis. C’est la peine prononcée jeudi dernier à l’encontre de Régine Labeur par le tribunal correctionnel de Toulouse, pour usurpation de titres et usage de faux documents. Pendant cinq ans, cette quinquagénaire s’était faite passer pour une experte psychologue à la faveur de diplômes falsifiés. A partir de tampons académiques de Toulouse préalablement scannés, elle avait transformé de simples photocopies en véritables attestations de compétence. Un procédé grossier qui a quand même réussi à berner les autorités judiciaires de Bordeaux, mandataires de ses expertises. Celles-ci servaient d’éléments d’appréciation auprès des tribunaux de la région, dans des affaires de garde d’enfants, de moeurs ou de délits sexuels. C’est sans doute cet élément qui explique la lourdeur de la peine. A la barre, la faussaire a dit avoir agi par besoin de reconnaissance et non « par appât du gain ». L’argument, semble t-il, n’a pas vraiment convaincu.

 

L’insolite de la semaine: Mardi dernier, une vingtaine de pompiers accompagnés d’un maçon ont du défoncer les murs d’un immeuble pour extraire…. un homme de 320 kilos. L’individu âgé de 48 ans vivait reclus avec son fils dans son appartement de Cazères, à une soixantaine de kilomètres de Toulouse. Atteint d’ « obésité morbide », sa grosseur était telle qu’il n’avait plus la capacité de se déplacer. Cela faisait deux années qu’il végétait sans jamais quitter son lit. Mais les fortes chaleurs du dernier été auraient vraisemblablement accentué ses problèmes de santé, notamment respiratoires. Incommodé et inquiet, l’homme a sollicité une hospitalisation dans les plus brefs délais. Seulement, son impressionnante corpulence rendait impossible son évacuation via les escaliers de l’immeuble ou par sa fenêtre. Seule solution pour les pompiers: casser un pan de la façade du bâtiment et l’extraire au moyen d’une nacelle. Une fois la mission accomplie, il a été transporté à l’hôpital Larrey, à Toulouse.

 

Faits et méfaits:

Vendredi: Un certain Fathi.B, cambrioleur multi-récidiviste et fugitif, a été arrêté dans le quartier d’Empalot au matin, par les gendarmes de Toulouse. Détenu à la maison d’arrêt de Seysses depuis début juillet, l’homme avait été transféré à l’hôpital Marchant avant de s’évader.

Samedi: Une vaste opération anti-alcoolémie a été mise en place dans la nuit, en plusieurs endroits, à la périphérie de la ville. Près de trois cent gendarmes ont été mobilisés. Au décompte, 407 conducteurs se sont révélés positifs. Plus de la moitié ont atteint 0,8 grammes par litre de sang, la limite délictuelle.

Dimanche: De mystérieux tirs de plomb ont atteint la voiture de Georges Tapia, sur la route de Saint-Simon. Vers 21 heures, ce retraité rentrait chez lui à Tournefeuille quand les balles ont commencé à siffler. Les vitres de son véhicule ont été brisées par les impacts.

Lundi: En début de soirée, une course-poursuite s’est engagée entre la police et un automobiliste dans la quartier du Mirail, après que ce dernier ait commis plusieurs infractions au code de la route. Finalement arrêté, l’amateur de rodéo n’était âgé que de seize ans.

Mardi: Deux hommes ont été arrêtées à la Reynerie. Ils arboraient depuis quelques heures une kalachnikov au vu des habitants qui ont prévenus la police. L’un deux a tenté de fuir à bord d’une BMW mais a été repris plus loin.

Mercredi: Deux cambrioleurs cagoulés se sont introduit à l’intérieur d’un pavillon chemin de Gramont, en passant par la fenêtre du toit. Mais tomber nez à nez avec deux rottweilers et leur propriétaire a quelque peu dissuadé leurs manoeuvres. Bien qu’armés, ils ont préféré fuir les lieux.

 

Par Christophe Guerra

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici