Rixe, anthrax et vente de cannabis à la BAC à la Une du journal des faits divers de Toulouse

📁 Retour sur l'actu 🕔16 mai 2014

pooliceDans le numéro de cette semaine, interpellation pour vente de cannabis à des policiers, remise en liberté dans une affaire de viol et rixe mortelle pour un scooter. Et comme chaque semaine, notre jour par jour crimes et délits dans la traditionnelle section « Faits et méfaits ».

 

L’affaire de la semaine : Une rixe a éclaté dans la nuit de samedi à dimanche devant le pub du Puerto Habana. Un individu a sorti un couteau et poignardé trois personnes. Un jeune homme de 21 ans a été tué, deux autres personnes ont été blessées, dont une grièvement. Un des trois jeunes hommes aurait fait tomber par inadvertance un scooter, et au moment de le relever, son propriétaire s’est approché du garçon pour lui asséner un violent coup de tête. Quentin Fisset, le garçon de 21 ans décédé, serait intervenu pour défendre son ami avant de prendre un coup de couteau fatal. Une instruction a été ouverte dimanche. Trois suspects ont pour le moment été mis en examen pour « meurtre » et « tentative de meurtre » par le juge des libertés et de la détention.

Le verdict de la semaine : Un homme de 60 ans, mis en examen pour « viol sur personne vulnérable » a été remis en liberté cette semaine, sous contrôle judiciaire, par le juge des libertés et de la détention. Suspecté d’avoir abusé d’une femme affaiblie, le sexagénaire n’a cessé de réfuter les accusations expliquant que la relation sexuelle qu’il reconnaît avoir eu, était « parfaitement consentie ». Mais le lourd passé judiciaire du suspect, dans différents dossiers similaires le qualifie de « véritable prédateur sexuel ». Une instruction a donc été ouverte et les deux parties, aux versions opposées, seront de nouveau entendues.

L’insolite de la semaine : Un jeune dealer de cannabis est plutôt mal tombé dans la nuit de vendredi à samedi, du côté de la place Saint­Georges. C’est vers 2h du matin, que le jeune homme, en pleine « revente », propose de l’herbe à des hommes qui se trouvaient à côté de lui. Malheureusement, le jeune garçon ne s’est pas aperçu que les hommes habillés en civil étaient des policiers de la brigade anti-criminalité en service. Pris en flagrant délit, le dealer de 27 ans s’est alors mis à crier à l’attention de sa mère sous une fenêtre d’un appartement voisin, lui demandant de se débarrasser de ses « effets » avant une éventuelle perquisition. À son tour contrôlée, la mère du jeune homme a été retrouvée avec près de 130 grammes d’herbe et une quinzaine de cartouches de cigarettes cachées dans un sac.

 

Faits et méfaits

Vendredi : Un homme en état d’ivresse sur la voie publique a été interpellé par les policiers, boulevard Carnot, alors qu’il importunait les clients d’un café. À peine arrivé en dégrisement, l’homme de 37 ans, fortement énervé, s’en est pris à un policier en le frappant au niveau des parties génitales avant de tenter de mordre le mollet d’un de ses collègues.

Samedi : Une soirée a dégénéré, dans la nuit de samedi à dimanche, rue de La Digue. Lors d’une fête d’anniversaire, un jeune homme de 24 ans a été poignardé dans le dos par une personne qui aurait eu des « choses à lui reprocher ». La victime connaissait son agresseur contre lequel il avait déjà porté plainte. Le jeune homme est passé à quelques millimètres de la mort.

Dimanche : En fin de matinée, une femme a enjambé la passerelle de sécurité de la sortie 23 de Rangueil (périphérique extérieur) avant de se jeter sur la chaussée. Malgré l’arrivée rapide des secours, la victime n’a pu être ranimée.

Lundi : Un homme de 28 ans, en proie à des problèmes d’argent, n’a pas supporté que sa femme prenne 40 euros pour aller faire quelques courses. À son retour, ce dernier l’a projeté contre un mur avant de la frapper en l’insultant. L’homme au casier vierge a été condamné à deux mois de prison avec sursis.

Mardi : Dans la nuit de lundi à mardi, vers 4h du matin, une poubelle a pris feu dans le hall d’un immeuble de la rue des Tourneurs. Six personnes ont été évacuées avant d’être prises en charge et de recevoir les premiers soins. Un homme de 36 ans, fortement alcoolisé au moment des faits, aurait volontairement mis le feu à cette poubelle. Il a été interpellé et placé en garde à vue.

Mercredi : Fausse alerte à La Poste. Le centre de tri de Saint­-Alban a été évacué pendant près de 3h30 après qu’une alerte à l’anthrax ait été déclenchée. Un membre du tri postal aurait manipulé une enveloppe provenant des Etats-Unis dans laquelle une poudre blanche s’est échappée. Mais plus de peur que de mal, puisque le paquet contenait en fait un produit destiné à un étiopathe.

 

Article de Cécilia Moreau

 

Sources: La Dépêche du MidiDirect Matinmétro20 minutes

Pas de commentaire

Pas de commentaires pour le moment

Soyez le premier à écrire un commentaire.

Ecrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *