Abdelkader Merah, trafic de drogues et autoroute à contresens à la une du journal des faits divers de Toulouse

📁 Retour sur l'actu 🕔04 avril 2014

prisonDans le numéro de cette semaine, Abdelkader Merah reste en prison pour six mois supplémentaire, huit personnes mises en examen pour importation de produits et un octogénaire qui roule à contresens sur l’autoroute. Et comme chaque semaine, notre jour par jour crimes et délits dans la traditionnelle section « Faits et méfaits ».

 

Événement de la semaine : La gendarmerie de la section de recherches de Toulouse a interpellé huit personnes le mercredi 26 Mars lors d’un coup de filet dans le quartier de la Reynerie à Toulouse et Barradels à Blagnac. Ces personnes ont été mises en examen ce week-end pour importation de produits stupéfiants en bande organisées, association de malfaiteurs, enlèvement et séquestration. Six d’entre elles ont été écrouées à Seysses et Agen, quant aux deux autres, ils ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire. Le 07 Mars dernier, les forces de l’ordre avaient saisi 450kg de drogues dans une BMW, garée sur parking d’un hôtel toulousain. Cette découverte a été le point de départ du démantèlement de ce réseau. Un réseau qui aurait réalisé entre 10 et 15 go-fasts dans l’année avec environ 500kg de drogues (résines de cannabis et cocaïne) selon les dires des enquêteurs.

Le verdict de la semaine : Deux ans après l’arrestation d’Abdelkader Merah, le grand frère de Mohamed Merah, la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris lui a refusé, lundi, une remise en liberté et a rallongé sa peine à six mois de prison supplémentaires. Pour l’heure, l’homme affirme toujours ne pas avoir été au courant des actes commis par son frère, mais avoue avoir participé au vol du scooter, accompagné d’un troisième complice dont il refuse de révéler l’identité.

L’insolite de la semaine : Le pire a été évité ce lundi, sur les routes de Villefranche de Lauragais. En effet, un octogénaire de l’Ariège conduisait sur l’autoroute à contresens de Toulouse à Narbonne sans se rendre compte de la situation. Alertés rapidement, les gendarmes ont réussi à l’intercepter au niveau de Montgiscard après 10km de route. « Au départ, il cherchait la nationale pour se rendre chez lui, à Tarascon » raconte un officier. Le vieil homme sera laissé au péage de Pamiers où il rentrera chez lui sans encombre. Une visite médicale sera sans doute exigée par la préfecture ariégeoise afin de déterminer si l’homme est toujours capable de conduire. Le contre-sens étant considéré comme un sens interdit, il risque donc une amende de 135€.

 

Faits et méfaits

Jeudi : Une cycliste âgée de 47 ans a été blessée lors d’un accrochage avec un scooter près du Pont Guilhemery. La femme souffre de fractures des membres inférieurs. La brigade des accidents du commissariat central recherche des témoins afin de déterminer les circonstances.

Samedi : Les policiers de la BAC ont arrêté un jeune homme âgé de 16 ans qui était en possession de cocaïne, de barrettes de résines de cannabis et de 180€ en liquide.

Dimanche : La police a mené des opérations sur la voie publique pour sécuriser des points sensibles de la ville de Toulouse : au métro, à la gare Matabiau et dans certains quartiers où des actes de délinquance ont tendance à augmenter. Ils arrêteront ce jour-là, un individu en possession de produits stupéfiants et un autre en possession d’un poing américain.

Lundi : Un homme de 21 ans s’est introduit dans une voiture en stationnement afin de dérober des objets. Il ne trouvera que de petites monnaies, 3€ au total. Il sera pris en flagrant délit par des policiers en patrouille et sera conduit au commissariat central.

Mardi : Vers 1h du matin, un important incendie a ravagé les locaux d’une boulangerie situé Grande rue Saint-Michel. Le feu serait parti d’un petit immeuble avant de se propager au rez de chaussée jusqu’à atteindre la boulangerie. De très gros dégâts ont été constatés, mais aucun blessé n’est à déplorer. Une enquête a été ouverte pour comprendre les circonstances.

Mercredi : Une femme entièrement voilée, âgée de 20 ans, a refusé de coopérer avec la police lors d’un contrôle à l’arrêt de bus Compans Caffarelli. Elle a présenté sa pièce d’identité mais a refusé de se dévoiler face aux policiers. Elle finira par montrer son visage devant une femme policière, et sera relâchée avec une amende de 150€.

 

Article d’Assinia Ahamada

 

Sources: La Dépêche du MidiDirect Matinmétro20 minutes

Pas de commentaire

Pas de commentaires pour le moment

Soyez le premier à écrire un commentaire.

Ecrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *