Accueil Dossiers Brèves Rio loco : Kassav' en tête d’affiche de ce vendredi

Rio loco : Kassav’ en tête d’affiche de ce vendredi

Après Jimmy Cliff ou Eddie Palmieri, le festival Rio Loco continue sur sa lancé et vous propose 4 nouveaux concert ce vendredi avec comme tête d’affiche encore en tête d’affiche les légendes du zouk Kassav’ à 22h. Voir le programme.

Ce soir, le Rio Loco vous propose à 18h30 l’âge d’or des crooners dominicains The Bachata Legends, à 20h la salsa électrique de Porto Rico Orquesta El Macabeo, à 22h les légendes du zouk Kassav’ et à 23h30 la rumba nomade Julien Lourau Vs Rumbabierta.

Focus sur Kassav’

Avant l’entrée fracassante de Kassav’ sur la scène internationale au milieu des années 80, le terme “zouk” désignait les bals populaires et soirées dansantes de Guadeloupe et de Martinique. C’est avec l’un de leurs premiers tubes, Zouk-la sé sel médikaman nou ni, en 1984, que le public antillais leur attribue le style de “musique de zouk”. L’histoire a pourtant débuté en 1979, lorsque Pierre-Edouard Décimus, vieux routier des orchestres antillais et deux de ses amis musiciens, Freddy Marshall et Jacob Desvarieux, décident de créer leur propre groupe, pour ouvrir leurs musiques traditionnelles au monde, puisant dans les rythmes du Gwo ka, la musique la plus ancienne de la Guadeloupe. Leur premier album, Love and Ka Dance en 1979 officialise la naissance d’un nouveau genre, le zouk, une musique festive, pimentée de nouveaux sons de basses, des solos de guitare de Jacob, de claviers et de cuivres. Kassav’ enchaîne alors un album par an. Jocelyne Berouard se joint aux choristes dès le 2e album. Cette bombe musicale finit par exploser dans le monde entier.
Leur première tournée hors des Antilles en 1985 les emmène en Afrique, où ils remplissent des stades, à leur grande surprise : “Les Africains se sont reconnus dans notre musique”, se réjouit Jacob Desvarieux, fiers d’avoir contribué au “rapprochement de l’Afrique et des Antilles” et à “faire reculer le racisme”. Produit par un disquaire martiniquais depuis ses débuts, Kassav’ ne sera courtisé par les majors qu’en 1987, date de la sortie de Vini Pou (disque d’or 2 semaines après sa sortie) puis Majestik Zouk (disque de platine) en 1989, avec CBS, devenu Sony Music. Avec 15 albums et 40 millions d’albums vendus dans le monde, Kassav’ est LA légende du zouk. Pour ses 30 ans de carrière en 2009, le groupe a rempli quatre Zénith et le Stade de France !

Ce groupe légendaire est la fierté des communautés guadeloupéennes et martiniquaises en exil, ambassadeurs de l’identité antillaise et de la négritude selon Aimé Césaire : “Nous avons toujours insisté pour chanter en créole”, appuie J.Desvarieux. Kassav’ poursuit son Mawonaj Tour à Toulouse. Ça va zouker !

Guillaume Truilhé avec communiqué

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici