Toulouse : Osez le féminisme 31 dénonce les actions des masculinistes

594

Osez le féminisme 31 s’inquiète des actions qui se sont déroulées hier dans différents quartiers de Toulouse (notamment un père sur le toit d’Ikéa à Toulouse) et qui sont le jeu d’organisations dites de « pères » s’inscrivant dans la lignée de groupes masculinistes. « De leurs discours aux visuels accompagnants leur communication, leurs membres tiennent des propos sexistes et anti-féministes très violents ».

« A Toulouse et un peu partout en France ce jeudi, des actions ont été organisées et des banderoles déployées par ces groupes qui ont baptisé cette opération le « Printemps des pères ». Cette journée n’est pas isolée : depuis quelques mois, ces groupes tentent de remettre en cause l’impartialité de la justice à partir des cas personnels de leurs membres. Déjà à Nantes, l’un d’entre eux qui s’affirmant victime de la justice, avait alors tenté de faire passer son escalade très « virile » d’une grue pour un acte héroïque.

Osez le féminisme 31 s’étonne du relatif bon accueil des actions masculinistes à Toulouse et du relai médiatique qui en a été fait. Il est pourtant facile de trouver dans leurs arguments des propos très sexistes et très violents.

Au-delà de ces actions coup de points, Osez le féminisme 31 s’inquiète fortement des discours anti-femmes et anti-féministes tenus sans gêne aucune par ces « groupuscules » très organisés qui, derrière des actions médiatiques comme celles d’hier,  tentent d’influencer l’opinion et nos député-e-s pour obtenir des revendications remettant en cause des acquis de longues luttes féministes en matière de droits des femmes. Osez le féminisme 31 appelle donc à la plus grande prudence et dénonce ce printemps des « pères », comme ils le nomment, qui sert surtout de support aux discours les plus réactionnaires. »

 

Communiqué de presse