Accueil Dossiers Brèves Marie Déqué : « Nous devons réfléchir à la construction d’un nouveau lycée dans l’ouest de l’agglomération toulousaine »

Marie Déqué : « Nous devons réfléchir à la construction d’un nouveau lycée dans l’ouest de l’agglomération toulousaine »

Marie Déqué, conseillère régionale et de conseillère municipale de Toulouse déléguée à la communauté urbaine du Grande ToulouseLors de l’Assemblée Plénière du vendredi 21 décembre, Marie Déqué a, en sa double qualité de conseillère régionale et de conseillère municipale de Toulouse déléguée à la communauté urbaine du Grande Toulouse, participé au débat sur le nouveau programme pluriannuel de travaux dans les lycées 2013-2019.

 

A cette occasion, elle a notamment préconisé la construction d’un nouvel établissement dans l’ouest de l’agglomération (secteur Blagnac/Colomiers) afin de répondre à la croissance démographique de cette partie de la métropole toulousaine.

Elle a expliqué les raisons pour lesquelles elle privilégie l’option de la construction d’un nouveau lycée plutôt que celle de l’extension des établissements existants : maillage plus fin, établissement à taille humaine plus favorable à la réussite éducative…

La 1ère vice-présidente du Conseil Régional, Nicole Belloubet, n’a pas écarté cette hypothèse, déclarant que rien n’est encore tranché.

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

1 COMMENTAIRE

  1. En tant que déléguée à la communauté urbaine du Grand Toulouse, je comprends que Marie Déqué envisage la construction d’un lycée dans le secteur de Blagnac-Colomiers.
    En tant que conseillère régionale, Marie Déqué devrait défendre le lycée agricole d’Ondes où le conseil régional a effectué des travaux importants et coûteux de remise aux normes de l’internat et des salles de cours et laboratoires. Or cet établissement est en sous effectifs. Il serait judicieux de le transformer en partie en lycée d’enseignement général. Cet établissement, en pleine campagne ferait le bonheur de bon nombre d’enseignants et élèves du Nord Toulousain.
    Un grenadain qui aime son canton et voudrait le voir se développer.
    G.F

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici