Accueil Dossiers Brèves Animal Amnistie manifeste contre la méthode de production du foie gras

Animal Amnistie manifeste contre la méthode de production du foie gras

journe mondiale des animauxCe samedi 17 novembre, l’association Animal Amnistie tiendra un stand d’information contre le foie gras, accompagné d’une dégustation et vente de faux gras de 14h30 à 18h à la sortie du métro Capitole, face au nouveau Zara.

 

Communiqué d’Animal Amnistie :

« Le foie gras, par sa méthode de production, mais aussi en raison des conditions de vie des animaux, provoque de grandes souffrances, pour plus de 30 millions d’oiseaux par an en France. La plupart sont enfermés en cages de batterie si étroites qu’ils peuvent à peine bouger. En France, malgré l’interdiction européenne du 1 janvier 2011, 85% des exploitations françaises sont équipées de cages individuelles où les canards ne peuvent ni se retourner, ni étendre les ailes. L’alternative parfois adoptée, des cages collectives, n’est pas conforme à la recommandation adoptée par le Comité Permanent de la Convention européenne sur la protection des animaux dans les élevages du 22 juin 1999. La France est donc en infraction.

Concernant les canards, seul le foie des mâles convient à la production de foie gras, des milliers de femelles « inutiles » sont donc broyés à la naissance. Lors du gavage, on enfonce un tube de métal dans la gorge jusqu’à l’estomac. Certains oiseaux sont blessés durant cette procédure, le tube leur perforant l’œsophage. 

Certains défenseurs du foie gras disent que le gavage est naturel car les oiseaux stockent la nourriture avant une migration. Cependant, on peut constater que les oies et canards peinent à respirer et à se déplacer. Cela démontre bien que le gavage pour la production de foie gras n’est en rien naturel, comment une oie pouvant à peine respirer pourrait-elle voler sur des centaines de kilomètres ? 

Pour un plaisir gustatif de quelques secondes, des milliers d’individus sensibles souffrent chaque jour dans les fermes de gavages et dans les abattoirs. Alors que des alternatives existent (le faux gras, qui sera en dégustation et vente sur le stand), et que de plus en plus de pays interdisent la production de foie gras sur leur sol, (par exemple l’Allemagne depuis 1993), que certaines grandes chaînes de magasins refusent de vendre du foie gras (la dernière en date étant Coop, 1ère chaîne de distribution italienne), pourquoi perpétuer ces pratiques ? » 

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici