Accueil Dossiers Brèves Philippe Lasterle : « Le temps est venu d’instaurer l’égalité absolue de droits entre homosexuels et hétérosexuels »

Philippe Lasterle : « Le temps est venu d’instaurer l’égalité absolue de droits entre homosexuels et hétérosexuels »

Le projet de loi ouvrant le droit au mariage et à l’adoption aux couples homosexuels sera présenté par Christiane Taubira en conseil des ministres le 31 octobre prochain. Dévoilé il y a quelques jours, le texte autorise le mariage civil entre deux personnes de même sexe et confère aux époux homosexuels les mêmes droits en matière d’adoption que ceux dont jouissent les hétérosexuels. Philippe Lasterne, centriste toulousain, réagit à ce projet de loi. Voici son communiqué de presse.

« Ce projet de loi marque une vraie avancée sur le chemin de l’égalité des droits, mais une avancée insuffisante. En effet, il n’autorise pas l’accès des couples lesbiens à la procréation médicalement assistée. Le débat parlementaire devra combler cette lacune.

Il devra aussi permettre de surmonter les oppositions qui se multiplient. Le clivage sur la question du mariage pour tous et de l’adoption par les couples homosexuels, comme hier celui sur la légalisation de l’avortement ou l’abrogation de la peine de mort, est moins un clivage gauche/droite qu’un clivage entre progressistes et conservateurs.

Ceux qui s’opposent à cette réforme sociétale mènent un combat d’arrière-garde. En prétendant que les nouveaux droits reconnus aux couples homosexuels (mariage, adoption) menacent les fondements anthropologiques de notre société, ils s’arc-boutent sur une vision patriarcale de la famille, déconnectée des évolutions récentes des structures familiales. Je les invite à cesser de regarder les phénomènes sociaux à travers le prisme déformant d’un ordre moral rétrograde que seule une minorité veut ressusciter et à considérer le projet en discussion pour ce qu’il vise : donner une reconnaissance sociale et un cadre juridique protecteur au lien amoureux et au désir de fonder une famille des couples gays et lesbiens. Quant aux personnalités (politiques ou religieuses) qui font d’inacceptables amalgames entre homosexualité, inceste, pédophilie et polygamie, elles ont démontré, par l’outrance de leurs propos, leur incapacité à débattre sereinement.

Ceux qui évoquent l’intérêt supérieur de l’enfant (et son droit à être élevé par un père et une mère) pour refuser l’adoption par les couples homosexuels ont recours à un argument sans fondement. Nonobstant le fait que l’homoparentalité est une réalité, toutes les études montrent que les homosexuels sont d’aussi bons (ou mauvais) parents que les hétérosexuels.Les enfants élevés par deux parents de même sexe ne développent pas plus de pathologies, de troubles identitaires ou de problèmes psychologiques que ceux élevés par un seul parent ou par deux parents de sexe opposé. C’est ce constat qui a, d’ailleurs, conduit nos voisins belges, allemands ou espagnols à autoriser les couples homosexuels à adopter.

Le temps est venu d’instaurer l’égalité absolue de droits entre homosexuels et hétérosexuels. Je souhaite donc qu’une fois amendé pour intégrer l’accès à la PMA, le projet de loi soit voté par le Parlement et qu’ainsi prenne fin une discrimination devenue intolérable. Et j’espère que les parlementaires centristes sauront dépasser les clivages partisans et approuveront le texte, comme Roselyne Bachelot l’a fait lors du débat sur le pacs. »

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici