Accueil Dossiers Brèves Carte scolaire du primaire en Haute-Garonne : les syndicats d'enseignants et la FCPE en appellent au Ministre de l'Education

Carte scolaire du primaire en Haute-Garonne : les syndicats d’enseignants et la FCPE en appellent au Ministre de l’Education

Voici la lettre ouverte concernant la carte scolaire du primaire en Haute-Garonne envoyée à Vincent Peillon par les syndicats d’enseignants et la FCPE.

“Monsieur le Ministre,

La carte scolaire du primaire discutée lors du Conseil Départemental de l’Éducation Nationale (CDEN) de Haute Garonne, qui s’est tenu le 10 septembre, a été rejetée à l’unanimité des représentants des syndicats du personnel de l’Education Nationale et des parents de la FCPE.

Nous sommes conscients que nous sommes encore sur une rentrée “Chatel”, et que nous subissons les choix politiques et budgétaires de l’ancienne majorité, mais nous n’avons pas le sentiment que les nouvelles orientations que vous avez données soient relayées en Haute Garonne.

Ce vote et cette lettre visent à vous alerter sur la situation extrême dans laquelle se trouvent les écoles de notre département.

Face à la croissance importante des effectifs chaque année dans les écoles de Haute-Garonne (entre 1 500 et 2 000 enfants supplémentaires), et la fermeture continue des classes depuis 5 ans, les 62 ouvertures de classes décidées par le Directeur Académique pour la rentrée 2012 sont très largement insuffisantes et cachent une situation fortement dégradée.

– Ces ouvertures de classe ont été effectuées en supprimant les RASED et en mettant les enseignants spécialisés de ces réseaux devant les classes. Il ne reste donc plus en Haute Garonne de moyens pour venir en aide aux élèves en difficultés.

– Le Recteur et le Directeur Académique ont également décidé de récupérer des postes dans les brigades de remplaçants, fragilisant ainsi le bon déroulement de l’année scolaire (les effectifs élevés dans les classes rendent encore plus importants un service de remplacement efficace et réactif).

– Et enfin, malgré ces ouvertures de classe réalisées au détriment des autres missions tout aussi essentielles du système éducatif (aide aux élèves en difficultés, continuité du service public d’éducation), les effectifs dans les classes de primaire de la Haute-Garonne n’ont jamais été aussi élevés avec des marges de manœuvre nulles pour les élèves qui vont arriver en cours d’année : scolarisation des enfants qui vont avoir 3 ans en janvier, accueil des enfants dont les parents déménagent en cours d’année. En effet, il est courant que la moyenne des élèves dans les écoles d’une commune soit voisine des seuils (très élevés) en vigueur sur le département : 32 en maternelle et 27 en élémentaire.

Les besoins a minima (et dans le contexte actuel) que nous avons défendus au cours du CDEN s’élèvent à 10 classes une dizaine de postes supplémentaires, aussi bien dans l’agglomération toulousaine que dans le rural.

Ces classes supplémentaires ne vont pas résoudre tous les problèmes de cette rentrée de primaire en Haute-Garonne mais seraient un signe fort de la prise en compte des spécificités de notre département (un pôle urbain très fort et un pôle rural qui rendent caduques les indicateurs basés sur les moyennes sur le département) et de la réalité de la déclinaison départementale des nouvelles orientations que vous avez prises et qui semblent tarder à exister en Haute-Garonne.

Nous vous remercions de prendre en compte notre demande et nous vous prions de croire, Monsieur Le Ministre, à l’assurance de nos sincères salutations.”

 

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici