Accueil Dossiers Brèves Plan rail : « Sans décentralisation, un projet qui n'aurait jamais été engagé »

Plan rail : « Sans décentralisation, un projet qui n’aurait jamais été engagé »

À l’issue de la soudure du dernier rail des 540 km de voies reconstitués en Midi-Pyrénées, Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées a notamment déclaré :

« Tout le monde a salué aujourd’hui l’achèvement de la première partie du Plan Rail, le renouvellement. Reste encore à préciser à un certain nombre d’aménagements de signalétique permettant l’amélioration des performances, et sur le quart Nord Est, la restauration du viaduc du Viaur décalée pour un changement de règlementation. Cela prendra aux alentours de 2 ans.

Au moment où s’engage en France un débat sur la décentralisation pour davantage de proximité et de réactivité dans les choix politiques, je rappellerai simplement que sans l’initiative de la Région, sans sa volonté et sa détermination, ce plan n’aurait jamais été conçu et jamais réalisé. Nous avons entraîné RFF et l’Etat comme l’a souligné M. Cuvillier, ministre des Transports.

Cette opération lourde d’aménagement du territoire, au service de nos concitoyens, avec des objectifs environnementaux, sociaux et d’économie pour les usagers, non seulement n’aurait jamais été entreprise, mais à échéance de 7 à 10 ans, les trains régionaux auraient cessé de circuler en Midi-Pyrénées.

Prendre le train, c’est moins cher que prendre sa voiture. C’est très certainement pour cela qu’au premier trimestre de cette année, la fréquentation de nos trains a progressé de 11%. C’est aussi pour cela que nous avons fait ce choix, malgré son coût. »

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici