Accueil Dossiers Brèves Mohammed Merah, loin du « loup solitaire » décrit par Bernard Squarcini

Mohammed Merah, loin du « loup solitaire » décrit par Bernard Squarcini

La thèse du « loup solitaire » ne tient plus. Défendue par l’ex-patron de la direction centrale du renseignement intérieur Bernard Squarcini pour expliquer la radicalisation du tueur au scooter, elle est mise à mal par les nouvelles révélations sur les habitudes de Mohammed Merah.

L’auteur des tueries de Toulouse et de Montauban n’est pas un « loup solitaire ». En effet selon un document du 26 avril 2011, déclassifié à la demande des juges d’instruction, on peut lire que Mohammed Merah a émis « 1 863 communications entre le 1er septembre 2010 et le 20 février 2011 » dont 186 appels vers l’étranger dans 20 pays différents.

Il a joint vocalement ou par SMS 94 numéros de téléphones localisés en Egypte, où se trouvait son frère Abdelkader, en Algérie, où habite son père mais aussi au Maroc, en Espagne, en Côte d’Ivoire, au Kenya ou encore en Croatie…

De nouvelles révélations qui accablent un peu plus le frère de Mohammed Merah qui aurait eut une grande influence dans la radicalisation du tueur au scooter. Rappelons qu’Abdelkader Merah est le seul écroué dans cette affaire.

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici