Accueil Dossiers Brèves Fillette tuée à Toulouse : le compagnon de sa mère en garde à vue, la piste de l'acte volontaire privilégiée

Fillette tuée à Toulouse : le compagnon de sa mère en garde à vue, la piste de l’acte volontaire privilégiée

Ce mardi le procureur de la république de Toulouse Michel Valet a apporté des éléments sur le déroulement de l’enquête suite à la mort d’une fillette de 4 ans dans le quartier d’Empalot. Les enquêteurs privilégient désormais la thèse de « l’acte volontaire ».

Les faits se sont déroulés lundi en fin d’après-midi dans un appartement d’une des barres d’immeuble du quartier populaire d’Empalot. En effet, alertés par les voisins, les policiers découvrent la fillette gisant au sol. Le « le concubin en pointillé » de la mère, mis en garde à vue le lundi soir, plaide l’ « accident » mais ses « versions ont varié» au fil de la garde à vue.

Vers la piste d’un acte volontaire

« Il a pu être établi que le coup de feu mortel a été tiré alors que la mère et ses trois enfants étaient réfugiés dans la salle de bain », a indiqué ce mardi après-midi le procureur de la République de Toulouse. En effet le suspect serait entré dans une fureur noire pour «des raisons futiles tenant à la propreté de l’appartement » et aurait frappé la mère de famille qui se serait alors réfugiée dans la salle de bains avec la fillette et ses deux garçons. Le coup de feu, tiré à travers la porte, aurait alors touché la fillette en pleine tête.

La garde à vue pour « homicide volontaire » du principal suspect devait être prolongée ce mardi dans la soirée.

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici