Accueil Dossiers Brèves Près de 300 étudiants toulousains priés de rendre leurs bourses

Près de 300 étudiants toulousains priés de rendre leurs bourses

La sanction est tombée pour les étudiants un peu trop flâneurs de l’Université du Mirail à Toulouse. Environ 300 d’entre eux devront rendre les bourses qu’ils ont perçu sur l’année 2012.

Si l’Université du Mirail est réputée pour ses étudiants peu assidus, toujours prêts à faire grève,  c’est la première fois que la sanction est aussi sévère. Ou du moins qu’elle touche autant de personnes. Le Crous a rappelé à l’ordre 300 étudiants qui devront rembourser les aides perçues sur l’année aux motifs du manque d’assiduité et d’absences aux examens. Les montants dus varient entre 400 euros, l’aide minimale qui rembourse les frais d’inscription, et 4600 euros, la somme maximale qu’un étudiant peut percevoir sur l’année.

Seul syndicat à avoir réagi, Sud étudiant a dénoncé cette pratique qui pénalise les plus démunis. Mathieu, membre du syndicat explique sur RTL que jusque-là il était question « de suspension de bourses et pas de remboursement », et que « tout était tout le temps au conditionnel ». Ces sanctions « ont pris de cours les étudiants » selon lui. Mais si le Crous s’est montré laxiste dans le passé, aujourd’hui l’organisme compte appliquer les règles à la lettre. Et la règle est claire, inscrite dans les statuts du Crous, « le manquement à l’obligation d’assiduité et l’absence aux examens entraînent systématiquement la suspension du versement de la bourse ainsi que le remboursement des sommes déjà versées ».

Thierry Begue, directeur du Crous de Toulouse a reconnu sur RTL que « depuis 2 ans, on a une application plus rigoureuse de la réglementation des bourses, qui peut surprendre les étudiants ».

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici