Accueil Dossiers Brèves HandiCulture 2011 : six lauréats pour la deuxième édition de l’appel au projet.

HandiCulture 2011 : six lauréats pour la deuxième édition de l’appel au projet.

La région apporte son soutien depuis toujours aux initiatives en faveur des personnes handicapées. Depuis maintenant 3 ans est organisé par la Ligue de l’enseignement le concours HandiCulture qui vise à soutenir des projets porteurs dans le domaine de l’insertion des personnes handicapées. Le mois dernier, le prix a été décerné à l’association Ecluse pour la création de la compagnie « Danse des signes ».

En seulement deux éditions le concours a su attirer l’attention et faire de la culture une activité de plus en plus accessible pour les personnes handicapées. « Cette année nous avons eu 49 projets déposés, c’est un réel succès » se réjouit Max Routier, directeur du service Handi-Ligue, rattaché à la Ligue de l’enseignement. Les six lauréats retenus cette année reçoivent chacun une dotation allant de 1500 à 6000 euros. « Le prix Coup de Pouce est attribué à un projet émergent qui véhicule de bonnes idées, le prix Coup de Cœur est, lui, donné à un projet qui a séduit le jury. Enfin le Prix du Jury est décerné au projet le plus aboutit, qui est original, qui a une utilité sociale et surtout qui a un caractère d’insertion » continue Max Routier. Et justement, pour ce dernier, c’est la compagnie « Danse des signes » qui l’a remporté. Cette troupe composée de six comédiens-danseurs sourds, d’une chanteuse et d’une metteuse en scène a convaincu le jury avec une représentation de l’Opéra de Bizet Carmen. La première du spectacle, jouée à Ramonville le 11 janvier dernier, est un tel succès que le petit groupe intervient dans des écoles depuis. Lise Arbriol, la chanteuse mezzo-soprano parle de cette expérience comme « une aventure humaine incroyable ». « Ce fut un beau pari que de se faire rencontrer le monde de l’Opéra et l’univers visuel qu’est la langue des signes. C’est un projet qui du début à la fin s’est déroulé avec ces gestes, sans interprète ».

La région s’engage durablement

Dans les années qui arrivent, «  les sites sur le patrimoine vont être adaptés pour les handicapés » confie Martin Malvy, président du Conseil Régional. « Nous voulons être un exemple » continue t-il, « dans l’emploi, des formations professionnelles ont été mises en place, d’ici 2015 nous prévoyons une 20ène de lignes d’autocars dans la région. Pour ce qui est de la culture, les festivals ayant une bonne accessibilité pour les personnes atteintes de handicap sont majorées plus que les autres ».

 

Soulignac Lisa

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici