Accueil Dossiers Brèves La langue occitane a son école

La langue occitane a son école

L’Éducation nationale a ouvert en 2011 le diplôme de compétence en langue occitane, certification pour adultes à visée sociale et professionnelle. La Région Midi-Pyrénées a contribué à la mise en place et à la promotion de ce nouveau diplôme dans l’académie de Toulouse, en lien avec l’Institut d’Etudes Occitanes et le Centre de Formation Professionnelle d’Occitanie de Toulouse. La prochaine session du DCL occitan se tiendra le 1er juin 2012 (inscriptions jusqu’au 11 mars)

Il s’agit par ce diplôme de proposer à chaque adulte apprenant ou formé une certification reconnue de ses compétences linguistiques au regard du cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL), valorisable sur un marché du travail où le nombre de postes requérant l’usage ou la connaissance de la langue occitane est en augmentation; il s’agit également d’évaluer et objectiver les compétences acquises par les apprenants en fonction du cursus de formation suivi.

Il s’agit en outre de mettre à disposition des collectivités et organismes publics, privés ou associatifs employant ou recherchant des personnels qualifiés en occitan, un outil de certification officielle des compétences linguistiques.

Le diplôme de compétence en langue est un diplôme national professionnel. Il existe désormais pour treize langues, son extension à la langue occitane ayant fait l’objet d’un arrêté du ministre de l’Education nationale le 13 décembre 2010. Le DCL est ouvert à tout public :salarié, demandeur d’emploi, stagiaire de la formation professionnelle, étudiant, particulier.

L’examen consiste en une épreuve de 2h30 sur un sujet unique. Le candidat est face à une étude de cas où s’enchaînent des tâches variées. À partir d’un scénario, il lit, écoute, interroge un interlocuteur, traite l’information obtenue, expose ses conclusions, les argumente et rédige un écrit de synthèse. Le candidat est évalué aussi bien sur l’efficacité de la communication que sur la qualité linguistique de sa prestation. Le candidat n’a pas à choisir le niveau au moment de l’inscription. C’est la performance réalisée qui le déterminera.

A l’issue des évaluations, un des cinq niveaux du DCL est attribué aux candidats et un diplôme, signé de Monsieur le recteur de l’académie, leur est remis.

Le DCL occitan est aussi organisé dans les académies de Bordeaux, Montpellier et Nice.

 

Inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles, le DCL ouvre droit à une prise en charge des frais d’inscription par Pôle Emploi pour tout demandeur d’emploi ainsi qu’à des aides aux salariés de la part de leur employeur.

Par ailleurs, pour la session 2012, les frais d’inscription seront pris en charge par la Région à 80%, soit un coût de 20 € à la charge du candidat résidant en Midi-Pyrénées dont l’activité professionnelle contribue à la formation de nouveaux locuteurs d’occitan.

La politique de la Région en faveur de l’occitan s’appuie notamment sur son « schéma régional de développement de l’occitan » adopté en 2007 ou encore ses nombreuses actions de promotion déjà mises en œuvre telles que la création de l’Amassada, un conseil de développement de l’occitan, une convention signée avec l’académie de Toulouse et la DRAAF, ou encore la réalisation d’une enquête sociolinguistique intitulée « Présence, pratiques et perceptions de la langue occitane en Midi-Pyrénées ».

La Région soutient les structures de formation à la langue occitane, le Centre de Formation Professionnelle Occitan et l’ l’Institut d’Estudis Occitans (IEO).

 

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici