Accueil Dossiers Brèves Une branche de Thalès risque la délocalisation

Une branche de Thalès risque la délocalisation

Mercredi, 200 salariés de Thalès bloquaient l’entrée du site de Basso Cambo. Ils craignent la cession de la branche informatique à une société tenue par des fonds d’investissements, qui pourraient annoncer des conséquences dramatiques pour les emplois. François Simon, candidat de la 3ème circonscription de Haute-Garonne s’est rallié à leur cause.

François Simon « s’alerte de l’annonce faite hier du projet de cession de la branche informatique de Thalès Services à une société tenue par des fonds d’investissements ». Cette cession pourrait annoncer la délocalisation de cette unité et la perte de 150 emplois sur le Bassin Toulousain. Quel paradoxe et quel cynisme alors que dans le même temps la société Thalès, détenue à 27% par l’Etat, est membre du pôle de compétitivité Aerospace Valley, pôle dont l’ambition est de faire croître les emplois sur son territoire dans le domaine de l’aéronautique, de l’espace et des systèmes embarqués.

Face à une telle décision, François Simon « réaffirme qu’aujourd’hui un projet économique cohérent pour nos territoires est celui d’une relocalisation des emplois et des savoir-faire, du soutien à un réseau de TPE-PME partenaire des grands groupes industriels. Il affirme enfin sa solidarité avec les salariés dont les emplois sont ainsi mis en danger et délocalisables ».

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici