Accueil Dossiers Brèves La Fédération Régionale des Travaux Publics de Midi-Pyrénées mise sur 2012

La Fédération Régionale des Travaux Publics de Midi-Pyrénées mise sur 2012

Après une reprise de l’activité au 1er semestre, le secteur a connu une  nouvelle baisse au 2nd semestre  2011.  En ce début d’année, Bruno Cavagné, président de la Fédération Régionale des Travaux Publics Midi-Pyrénées défini les attentes pour 2012.

– Convaincre les élus d’orienter les investissements des collectivités sur le secteur des TP, notamment pour  l’entretien des infrastructures, qui devient aujourd’hui une nécessité pour la population. En effet le niveau de qualité des routes, ponts, réseaux de canalisation, d’électricité,… et donc de sécurité, se dégrade. Mais ceci implique que les collectivités trouvent des financements.

Actuellement en Midi-Pyrénées les  capacités de financement  de  la  plupart  des collectivités demeurent, mais les choses peuvent se dégrader en 2012, suite au démantèlement de Dexia, auquel s’ajoute le désengagement des autres banques sous l’effet Bâle 3.

– Accélérer les projets en cours  sur la région : la  RN88, la  RN124, la  RN20, la RN21,  l’autoroute Toulouse-Castres-Mazamet  et le  Programme de Modernisation des Itinéraires Routiers (PDMI)…

– Diminuer les délais de paiement aux entreprises et accorder des avances de trésorerie quand cela est possible. En effet, la Loi de Modernisation de l’Économie a contraint  les  entreprises  à  payer  plus  vite  leurs  fournisseurs,  mais  ces  dernières  ne sont pas payées plus vite par leurs clients pour autant. Cela engendre donc des problèmes de trésorerie à des entreprises, qui ne sont pas non plus soutenues par les banques.

– Demander aux  Maîtres d’Ouvrage,  en cette période de conjoncture difficile,  de suivre leurs engagements  car  il  apparaît  que  le  taux de réalisation est très inférieur aux budgets et aux annonces faites.

– Désaisonnaliser les marchés de travaux de façon à lisser l’activité sur l’année.

– Diminuer ou rendre plus souples les exigences environnementales, les obligations en matière d’insertion,… qui ne cessent d’augmenter, rendant parfois le marché inaccessible et donc discriminatoire  pour  certaines  TPE/PME,  et  qui  pour ces dernières produisent les effets inverses de ceux escomptés et poussent à la précarisation.

– Recourir à la mieux-disance et non systématiquement à la moins-disance, de sorte à aider la Profession du secteur à cesser cette « spirale infernale » des prix bas, et donc des marges nulles, voire négatives. Pour cela, il s’agirait de travailler avec la Maîtrise d’Oeuvre et d’Ouvrage, au repositionnement de la technique et de savoir faire professionnel des entreprises.

 

Courant 2012,  la FRTP Midi-Pyrénées réalisera un  bilan complet de l’état des infrastructures de la région  (réseaux  routiers,  d’eau,  électrique,  ponts…)  avec  l’aide du Comité Régional de Concertation  (CRC-BTP : cellule économique) afin d’estimer le montant du patrimoine  des infrastructures en Midi-Pyrénées et définir les coûts engendrés en cas de remise à niveau.

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici