Accueil Dossiers Brèves Des particules en suspension polluent le ciel de Toulouse

Des particules en suspension polluent le ciel de Toulouse

Sur Toulouse, l’ORAMIP a enregistré une concentration en particules en suspension  (PM10) supérieure à 50 microgrammes par mètre cube (µg/m3) en moyenne sur 24 heures. Les concentrations moyennes mesurées s’élèvent, ce jour à 8h, à 63 µg/m3. La cause principale de cette pollution est l’accumulation des particules en suspension du fait d’une atmosphère très stable et d’un vent faible. Ces particules peuvent être émises par le trafic routier,  les dispositifs de chauffage, les  industries, ou peuvent être d’origine  naturelle.

Les personnes sensibles (enfants de moins de 8 ans, personnes âgées, asthmatiques et allergiques, insuffisants cardiaques et respiratoires, femmes enceintes) doivent respecter scrupuleusement leur traitement médical en cours ou l’adapter sur avis de leur médecin. Plus généralement, il est conseillé de consulter son médecin si une gêne respiratoire inhabituelle apparaît. Il est recommandé aux personnes sensibles

– d’éviter toutes activités physiques et sportives intenses augmentant de façon importante le volume d’air et de polluants inhalés cet après midi et ce soir,

– de veiller à ne pas aggraver les effets de la pollution par d’autres facteurs irritants des voies respiratoires, tels que l’usage de solvants ou de peinture sans protection appropriée, et surtout par la fumée de tabac.

L’ORAMIP ne prévoit pas d’amélioration de la situation pour demain.

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici