Accueil Dossiers Brèves Ferroviaire, Martin Malvy : « une reforme précipitée »

Ferroviaire, Martin Malvy : « une reforme précipitée »

Charles Marziani, vice-président de la Région Midi-Pyrénées en charge des transports, était invité à prendre part ce lundi 14 novembre, à une conférence de presse de présentation des horaires de trains nationaux pour 2012, aux côtés de représentants de Réseau Ferré de France (RFF) et de la SNCF

« La nouvelle offre de trains Grandes lignes pour 2012 a été présentée aujourd’hui avec notamment les horaires qui entreront en vigueur, comme pour les TER, à compter du 11 décembre prochain.

La Région a dû s’y adapter, notamment pour les correspondances entre les TER et les trains Grandes lignes, ce qui l’a conduite à créer de nouveaux services à hauteur de 150  arrêts supplémentaires par jour. Nous avons donc pris nos responsabilités pour le réseau régional, même si, de façon générale, des questions restent posées ».

La Région a en effet fait part de ses réserves et même de son opposition sur plusieurs horaires auprès de RFF et de l’Etat, autorité organisatrice des trains concernés. Les demandes relatives à la qualité de l’offre entre Toulouse et Agen le matin et l’ouverture des trains Grandes lignes aux usagers du TER sont notamment restées sans réponse.

Pour Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées, « nous ne sommes pas opposés au principe du cadencement, la Région l’a mis en place dès 2004 sur certaines de ses lignes régionales. Par contre, nous avons appelé fortement l’attention du Gouvernement, qui en impose la généralisation à compter du 11 décembre prochain, sur ce que pourraient être les conséquences d’une reforme qui, avec de tels délais, ne pouvait être que largement bâclée. Les problèmes soulevés auraient pu être évités, d’autant plus que l’on a appris que cette nouvelle grille d’horaires ne durerait qu’un an et qu’elle serait sans doute très profondément modifiée a partir de décembre 2012, ce qui témoigne de l’impréparation de cette reforme ».

RFF a en effet fait savoir que les chantiers de la Ligne grande vitesse (LGV) Sud Europe Atlantique impacteront, à partir de 2013, les trains Paris – Toulouse  via Bordeaux mais aussi Limoges qui verront ainsi leur temps de parcours rallongés, et surtout Paris-Tarbes avec la quasi-disparition de la « Palombe bleue ».

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici