Accueil Dossiers Brèves Municipales : Christine de Veyrac peste contre l’étiquette « Divers-Droite » attribuée à sa liste

Municipales : Christine de Veyrac peste contre l’étiquette « Divers-Droite » attribuée à sa liste

Christine de Veyrac, députée européenneLâchée par le MoDem et par l’UDI dans la dernière ligne droite de la campagne, Christine de Veyrac peste aujourd’hui contre l’étiquette « Divers-Droite » attribué « arbitrairement » à sa liste par la préfecture.

 

« La préfecture a attribué arbitrairement à notre liste l’Alternative Responsable, l’étiquette Divers-Droite. Je dénonce de façon très ferme ce choix », écrit Christine de Veyrac dans un communiqué. « Les candidats de notre liste sont tous issus de la société civile et ne portent aucune étiquette politique. Leurs sensibilités sont diverses et ils refusent d’être catalogués à droite comme ils refuseraient d’être catalogués à gauche », explique la candidate qui oublie que son numéro 2, Eric Mouton, est tout de même au bureau de l’UDI ou qu’Etienne Cardeilhac-Pugens est président du MJT (Mouvement des Jeunes pour Toulouse).

Christine de Veyrac demande « qu’un rectificatif soit fait dans les meilleurs délais, et que l’on nous attribue l’étiquette Divers ».

 

Guillaume Truilhé

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

3 Commentaires

  1. Je crois qu’il ressort assez nettement de l’opinion des français, que ceux-ci veulent de moins en moins entendre parler de partis politiques. Il suffit de se rendre sur les marchés pour s’en convaincre, où le “tous pourris” n’a jamais été aussi omniprésent dans les esprits. Il est donc normal, que Christine de Veyrac revendique avec raison que sa liste soit qualifiée d’apolitique, et non de divers droite. Et de fait, sa liste est composée de divers courants, tous représentés par des membres de la société civile. Et c’est pour cela qu’elle plaît!

  2. Gold31 @ ToulouseLibre

    Je vous signale à toutes fins utiles, qu’être “apolitique”, c’est encore et toujours faire de la politique, tout du moins selon nos philosophes grecques. Être apolitique, consiste selon nos grands penseurs à faire de la politique “autrement”.

    Rassurez-vous, mon intention n’est pas de vous renvoyer à vos chères études.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici