Accueil Dossiers Brèves Municipales. Pierre Cohen : « un débat, oui, mais dans le respect de la démocratie »

Municipales. Pierre Cohen : « un débat, oui, mais dans le respect de la démocratie »

Pierre Cohen dévoile sa liste représentative de la diversité de ToulouseDepuis des semaines, Jean-Luc Moudenc réclame de débattre avec Pierre Cohen. Après plusieurs refus en fin d’année, le maire sortant a annoncé la semaine passée être prêt à tous les débats mais avec l’intégralité des candidats. Une position que le maire de Toulouse réaffirme dans un communiqué de presse :

 

« A l’évidence, Jean-Luc Moudenc et moi-même ne partageons pas la même conception du débat qui pourrait nous réunir à l’approche des élections municipales des 23 et 30 mars prochains. Voici plusieurs semaines que mon prédécesseur se répand avec une insistance teintée de mauvaise foi sur mon soi-disant refus d’en découdre avec lui dans le cadre d’un débat en face à face… Les Toulousains qui me connaissent le savent : autant par tempérament et par conviction, j’apprécie la confrontation des idées. Elle me permet de promouvoir les valeurs que je défends et les projets dont mon équipe est porteuse. C’est pourquoi, je répondrai favorablement aux médias qui solliciteront ma participation à une émission réunissant les têtes de liste aux municipales. Le candidat de droite ment donc aux Toulousains lorsqu’il prétend que je refuse le débat », écrit Pierre Cohen.

« Mais, n’en déplaise à Jean-Luc Moudenc, le respect de la démocratie suggère que tous les candidats soient traités avec équité, ce qui exclue ma participation à un face à face d’ici le premier tour. Au nom de quel principe les représentants de toutes les sensibilités engagées dans ces élections seraient écartés au profit de la liste de droite et de celle de gauche que j’ai l’honneur de conduire ? Voilà une bien étrange conception de la démocratie ! Pour ma part, je l’ai dit et le je le répète, je n’accepterai de participer à un débat que s’il réunit l’ensemble des têtes de listes. Ce face à face dont semble rêver Jean-Luc Moudenc pourra avoir lieu au lendemain du 23 mars si nos deux listes demeurent en lice pour le second tour ».

« Plutôt que de me faire ce mauvais procès, l’ancien maire serait bien inspiré de présenter son projet pour Toulouse, si tant est qu’il en ait un. A ce jour, il s’est contenté d’égrener quelques propositions démagogiques, comme sa fantaisiste 3ème ligne de métro, quand il ne puise pas dans le programme que j’ai présenté aux Toulousains la semaine dernière. Jean-Luc Moudenc a ainsi annoncé, sans vergogne, qu’il réaliserait ce que mon équipe et moi-même avons engagé : la création de 1000 places en crèches supplémentaires, un programme en faveur du commerce de proximité, la transformation de l’ile du Ramier en grand parc de sport et de loisirs, le développement de l’espace piéton dans le centre historique, la création d’un espace sénior, le lancement d’un prêt à taux zéro pour le logement… »

« Faute d’idées pour Toulouse, l’ancien maire en est donc réduit à réclamer un face à face à cor et à cri. Les Toulousains jugeront… », termine le maire sortant.

 

Communiqué de presse

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici