Accueil Articles Société

Société

La politique d’immigration actuelle est « la même que celle de Besson ou Hortefeux »

 centre de rétention de CornebarrieuLa Cimade a récemment rendu un rapport montrant le résultat des dernières directives du gouvernement par rapport aux lois sur l’immigration. De plus, trois pères de famille sont en ce moment dans le centre de rétention de Cornebarrieu et risquent d'être expulsés à tout moment du territoire. L’association se dit « déçue d'un gouvernement qui disait vouloir changer les choses ».

A la boucherie des Minimes, les frères Bernard vous régalent et vous conseillent

A la boucherie des Minimes, les frères Bernard vous régalent et vous conseillentPassés maîtres dans l'art de la boucherie, Pierre et Julien Bernard proposent sept jours sur sept dans leur boutique avenue de Minimes des produits de qualités sélectionnés par leur soin. Un savoir faire reconnu par leur clientèle à qui ils proposent également des plats cuisinés maison qui valent le détour.

Rénovation énergétique : leur maison leur rapporte 2000 euros par an

Après rénovation, le couple économise à présent 500 euros. Alors que la facture énergétique des particuliers a augmenté en 2012 de 6%, l’Etat propose de nombreuses mesures afin d’inciter les particuliers à réaliser des travaux de rénovation énergétique. C’est notamment le cas de la famille Faroux de Blagnac qui a investi 92 000 euros pour un gain de 2500 euros par an.

AZF : Que faisiez-vous le 21 septembre 2001 ? Réponses de 4 personnalités toulousaines

Site AZFLe 21 septembre 2001 à 10h17, une explosion se fait entendre dans les rues de Toulouse. La catastrophe d'AZF venait de se produire. Retour sur cette journée qui a marqué de nombreux toulousains à travers les témoignages de personnalités de la ville rose.

Toulouse : Solène Mallié veut un salon du mariage « à taille humaine »

Pour la troisième année consécutive, un salon du mariage un peut particulier va se dérouler ce week-end au Casino Théâtre Barriere de Toulouse.Pour la troisième année consécutive, un salon du mariage un peut particulier va se dérouler ce week-end au Casino Théâtre Barriere de Toulouse. Cet évènement « à taille humaine » réunira 34 créateurs toulousains.

La ministre du Tourisme veut « rendre plus accessible les canaux de France »

Sylvia Pinel entourée de Jean-Louis Guilhaumon, vice-président de la région Midi-Pyrénées et (à gauche) de Philippe Guerrin, président du CRT (à droite). Ce lundi s’ouvrait le 26ème congrès mondial des canaux dans les salons de médiathèque José Cabanis. L’occasion pour la ministre du Tourisme Sylvia Pinel, présente hier matin, de revenir sur la situation des canaux en France et du Canal du Midi en particulier.

Les familles qui réquisitionnent le futur IEP, expulsées à cause de…Jaurès !?

Le CREA, le GPS et le Dal ont réquisitionné mercredi une nouvelle bâtisseLe CREA, le GPS et le Dal ont réquisitionné mercredi une nouvelle bâtisse afin d'y loger les familles de la réquisition du 76 rue de la colombette, expulsables depuis le 2 août. A l'origine prévu pour être le nouveau science-po Toulouse, le bâtiment, laissé à l'abandon, est à présent occupé par ces familles en situation de grande précarité.

Bonna Sabla : « les actionnaires préfèrent liquider la société plutôt que de gagner moins »

Bonna Sabla : « les actionnaires préfèrent liquider la société plutôt que de gagner moins »Le groupe Bonna Sabla, leader Français du béton préfabriqué, enregistre depuis 2009 plus de 800 suppressions de poste engendrées par les fermetures d’usines, les réorganisations et les sessions. Une situation qui pourrait, selon la CGT, empirer suite au CCE extraordinaire de vendredi prochain. Entretien avec Michel Roques, délégué syndical central CGT de l’entreprise qui appelle à la grève ce mercredi.

Toulouse : des associations d’aide aux sans abris s’attaquent en justice

Toulouse : des associations d’aide aux sans abris s’attaquent en justiceDepuis le 5 août 2013, la CREA  occupe illégalement les locaux de la Halte de Nuit «  Un Toit Sur La Rue » au 70 allée des Demoiselles. La FNARS demande à ce que ces locaux soient momentanément libérés afin d'y réaliser des travaux de sécurité. Un conflit qui sera tranché vendredi par le tribunal d'instance de Toulouse.

L’université Paul Sabatier inaugure 100 éco-logements et une épicerie à prix réduits

CREA, le bâtiment allée des demoiselles en suspend.   C'est au tribunal d'instance de Toulouse que le CREA et l'ACSC se sont retrouvés à devoir savoir si l'occupation du CREA était illégale ou pas, mais le souci sous-jacent est bcp plus grand. Retour rapide sur une matinée au plaidoyer.   D'un côté une avocate représentant le CREA et de l'autre un représentant de l'association ACSC et de la préfecture de Toulouse. Le sujet de la discorde est l'occupation du bâtiment qui se trouve 70 allée des demoiselles, occupé à l'heure actuelle par le CREA.   C'est vers 11 heures que les plaidoyers ont commencé par la représentante du CREA «  Ce local, qui était utilisé par l'association ACSC pour le projet Halte de nuit. Il avait pour but de permettre aux personnes en grande précarité de pouvoir se loger dans ce lieu. Le budget de l'association ne permettait pas l'ouverture de cette halte en dehors de la période hivernale, de plus le local était fermé récemment. Mais il y avait des familles à loger, et le CREA est rentré dans les lieux afin de les y loger  ».   «  Ils ont décidé de réaliser des travaux afin de rénover les lieux et le rouvrir fin septembre, la halte s'en retrouvant effectivement fermé pendant quelques mois. Mais ce n'était pas dans un but de laisser le bâtiment dépérir, c'était afin de l'améliorer  » retoque l'avocat de l'ACSC.   De plus l'avocat appuya sur le fait que l'entrée dans le bâtiment par le CREA s’était faite par effraction et était donc illégale. «  Il n'y a eu aucune effraction, et vous n'avez aucune preuve de la moindre effraction. Les membres du CREA sont rentrés par une fenêtre ouverte  » explique l'avocate du CREA. Les deux avocats ont continué ainsi à se renvoyer la balle sur différents points comme la légitimité de l'ACSC à occuper les lieux, la vétusté du bâtiment, etc. Mais les vrais sujets de dicorde étaient visibles en dehors de la salle d'audience.   La discorde en dehors du tribunal.   La volonté des deux partis à vouloir aider les personnes en grande précarité est sincère, mais la difficulté à trouver un accord quand à l'occupation de ce bâtiment est tout autre. En effet, des rumeurs laissent entendre qu'un accord aurait été proposé aux partis afin de partager l'occupation du bâtiment et permettre à chacun de profiter de l'immense bâtisse. «  La cour ne serait plus accessible aux enfants, mais transformée en parc à chien, des violences quotidiennes, des va et viens et du bruit toute la nuit sous les fenêtres des familles ne permettrait pas aux enfants de suivre une scolarité et de grandir dans un environnement serein. De plus les escaliers ne peuvent pas être montés quotidiennement par des femmes enceintes, des enfants en bas âges, des personnes handicapées  » explique l'un des membres du CREA. Les deux partis sont d'accord sur un point «  35 mort dans la rue l'année dernière, ce sont 35 morts de trop  », sur ce qui est de l'avenir de la bâtisse allée des Demoiselles, il faudra attendre le 13 septembre afin de connaître la décision du juge.Ce lundi, le Crous lançait sa première éco-résidence à Toulouse ainsi qu’un concept inédit en France d’épicerie réservée aux étudiants. Ces deux nouveautés ont été inaugurées sur le campus de l'université Paul Sabatier.

Alfred Nakache : de Toulouse à Auschwitz, itinéraire d’un nageur hors normes

Alfred Nakache : un homme extraordinaire dans l’eau comme sur la terre fermeIl est difficile de résumer la vie d’Alfred Nakache en quelques lignes tellement celle-ci a été forte en rebondissements en tous genres. Né en Algérie de famille juive, à Constantine plus précisément, et dernier d’une fratrie de onze enfants, son statut évoluera entre le champion de natation et le survivant des horreurs de la Seconde Guerre Mondiale. Portrait.

Pauline the kitchen, lorsqu’un chef s’invite dans votre cuisine

Pauline, originaire de la région Charolaise, a choisi la ville rose pour poser ses valises et proposer ses talents de chef cuisinièreToulouse est une ville qui attire de nombreux jeunes entrepreneurs. Pauline, originaire de la région Charolaise, a choisi la ville rose pour poser ses valises et proposer ses talents de chef cuisinière sous la bannière de « Pauline the kitchen ».

Cowparade : La Vache de la mairie exposée au Jardin Raymond VI

La vache acquise par la mairie de Toulouse, lors de la cowparade qui a eu lieu l'été dernier, est maintenant accessible au jardin Raymond VILa vache acquise par la mairie de Toulouse, lors de la cowparade qui a eu lieu l'été dernier, est maintenant accessible au jardin Raymond VI, à deux pas du Musée des Abattoirs. Organisé par l'ancien rugbyman international, Cédric Soulette, la manifestation avait permis, après la vente aux enchères des vaches, de venir en aide à 4 associations caritatives.

Toulouse&Me : l’application pratique pour « optimiser le temps des toulousains »

Application Toulouse&Me. Photo / CTDRNée de l’appel à projet « Open data », lancé par la ville de Toulouse, l’application pour Iphone Toulouse&Me a été créée par deux toulousains. Désireux de donner un réel plaisir aux habitants à se déplacer et sortir à Toulouse, cette application se veut accessible à tous par sa gratuité.