Accueil Articles Une Effeuillage burlesque : un strip-tease « loin des clichés sexuels »

Effeuillage burlesque : un strip-tease « loin des clichés sexuels »

Florence Boué, professeur d'Effeuillage burlesque (à gauche) et Céline Menting, gérante de la Clef des Charmes (à droite).Jeudi dernier, la boutique La Clef des Charmes située rue des Blanchers, a proposée le premier cours d’effeuillage burlesque de Toulouse. Cette pratique, qui attire de plus en plus de curieux en France reste, dans la ville rose, assez méconnue. Retour sur cette pratique et sur la boutique à l’origine de l’animation.

 

« Nous sommes dans un magasin qui prône la féminité, c’était donc l’endroit idéal pour apprendre à être plus féminine et glamour » explique Céline Menting, 29 ans, gérante de la Clef des Charmes. Pas de garçons, vitres fermées, un verre de mousseux à la main, l’objectif est de mettre les participantes à l’aise. Déjà complet pour le prochain cours, le magasin proposera ce genre d’animation une fois par mois pour les personnes qui souhaitent en connaitre plus sur elles-mêmes et sur l’univers du burlesque vintage. « Ce n’est pas du strip-tease, l’effeuillage burlesque à pour vocation de faire rire tout en étant glamour » explique Florence Boué, professeur. Cette mouvance revient « en force » depuis trois ans et se démocratise, « un peu comme les pin-up que l’on voit de plus en plus ». Pour preuve, le 3 octobre, cette dernière, accompagnée d’autres effeuilleuses amatrices et professionnelles, a « ravi le public du Bikini, tout en gardant une ambiance bon enfant ».

« Contrairement au strip-tease moderne, nous sommes loin des clichés sexuels, le but n’étant pas d’exciter » rajoute-t-elle. « Nous nous déshabillons, mais c’est avant tout une attraction, nous faisons sourire en jouant avec le public ». Pour ce qui est du cours du soir, le programme tourne autour de la féminité, « nous donnons des conseils, mais nous voulons avant tout que les élèves s’amusent ».  « Je me suis inscrite à la prochaine session car je trouve que c’est un moyen de mieux s’accepter et de se faire plaisir », explique une future élève. « C’est aussi intéressant pour la vie de couple, mais je le fais avant tout pour moi, pour retrouver une vraie féminité loin des icônes et des codes modernes. Une sensualité qui m’est propre en quelque sorte » conclut l’élève.

 

Une animation atypique pour une boutique originale

La Clef des Charmes est  un love shop qui a ouvert ses portes en mai 2013. Il se veut loin des clichés des sex shops et autres boutiques coquines. « C’est un endroit cosy et de charme où les gens se sentent bien et peuvent trouver de la lingerie comme des huiles de massage sensuelles » explique la gérante, « Pas de DVD porno, de cabine ou autre, ici c’est un endroit glamour, rétro et sexy » précise-t-elle. Pour le futur, les activités du magasin sont variées. En plus de son activité de vente, la boutique va aussi proposer des défilés de mode, des expositions ainsi que des performances afin de faire vivre le lieu et montrer que « le glamour, le sexy, ne sont pas forcement vulgaires ».

 

Article de François Nys

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici