Accueil Articles Une Le TFC loupe la passe de trois à Paris

Le TFC loupe la passe de trois à Paris

Cavani Après avoir enchaîné deux victoires à Saint-Etienne et au stadium face à Lorient, le TFC bute sur une équipe parisienne réaliste (2-0). Au fil du match, les hommes de Casanova n’ont pas trouvé de solutions pour lutter contre la qualité du banc du PSG qui bénéficie en plus d’un pénalty litigieux.

 

Quand on peut se permettre de faire sortir Ibrahimovic pour faire rentrer Cavani, cela s’appelle du coaching naturel voire évident. Sur ce coup, Blanc n’invente rien mais il sait faire tourner un effectif qui va pouvoir se plonger sereinement dans la ligue des champions la semaine prochaine. Pour rappel, le bourreau parisien de la saison dernière Pastore, n’est même pas aligné par l’ancien entraineur des bleus. En football, la roue tourne très vite et le TFC flamboyant lors de ces deux dernières sorties est redevenu en une mi-temps une équipe fragile. En fin de première période, la défense violette se déchire sur un coup franc enroulé de Motta dans la surface, Verratti dévie pour Marquinos qui trompe Ahamada en deux temps. Le portier toulousain qui avait sortie une première parade parfaite voit le ballon revenir sur le brésilien qui le fusille de près. Dommage car le TFC a eu la possibilité de faire mieux par l’intermédiaire de Didot et d’Abdenour sur une combinaison sur corner. Muselé par la défense toulousaine, Ibrahimovic cède sa place à Cavani qui va changer la donne. L’attaquant Uruguayen, en remplaçant de luxe, va redonner de l’allant à son équipe en obtenant un pénalty très litigieux accordé par M Ennjimi pour une faute de Spajic. Le TFC n’avait pas besoin de ce fait de jeu pour s’en sortir et à deux zéro Paris pouvait dérouler.

 

Rabiot croise Chantôme

Pour son retour au Parc Chantôme a croisé la route de Rabiot, venu comme lui chercher du temps de jeu sur les bords de Garonne. Dans cette confrontation pour la bataille du milieu, le jeune parisien a marqué les esprits. A son crédit, une grosse présence sur coups de pieds arrêtés comme sur le premier but de Marquinos ou il fait parler sa taille pour gêner Sylla. Plus tard, il place une tête sur corner que Brathwaite sauve sur sa ligne avant de lancer Cavani qui ira chercher le pénalty de la gagne. De son coté, Chantôme, à l’image du TFC, aura montré un visage volontaire, collectif mais peu ambitieux. Un plan de jeu que le PSG et Rabiot ont su déjouer.

 

Article de Pierre Jean Gonzalez

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici