Accueil Articles Une Place du Capitole piétonne : les riverains informés

Place du Capitole piétonne : les riverains informés

La place du Capitole PietonneDans le cadre du projet Toulouse centre, dont l’objectif est de réaménager les espaces publics pour faciliter l’accès et la circulation dans le centre-ville, la place du Capitole est devenue piétonne. Afin de renseigner les riverains, commerçants et piétons toulousain, le point Infos Centre a ouvert ses portes le 25 juin dernier, au 17 rue Lafayette.

 

La piétonisation de la place du Capitole est une première étape vers l’aménagement de l’hyper-centre dont la planification a été confiée à Joan Busquets et Michel Desvigne. Leur mission ? Libérer la ville de l’emprise de la voiture. Les riverains et les automobilistes voient ainsi la circulation modifiée et l’accès à la place et aux rues adjacentes bloqué par des bornes escamotables.

Le point Infos centre, installé au 17 rue Lafayette, propose de guider les toulousains.  « On est une équipe de 8 ambassadeurs, et une personne assure la permanence. Pour les autres, on est posté à différents points stratégiques, rue Rémusat ou encore rue Romiguières pour informer sur le sens de la circulation et répondre aux questions des toulousains » explique Martine, une des ambassadrices. Pour les habitants du quartier, leurs invités et les professionnels, plusieurs systèmes ont été mis en place pour faciliter l’entrée dans la zone. Badges et macarons, permettant de stationner de manière temporaire, seront distribués aux riverains. « On travaille également avec la police municipale qui est présente 24 heures sur 24 heures pour ouvrir les bornes »  précise Martine.

 

Pour un espace public « partagé » et « réapproprié par les riverains »

« C’est une grande évolution » a confié Pierre Cohen, maire de la ville, au moment de la découverte des lieux. Il se réjouit que  l’espace public soit « partagé » et « réapproprié par les riverains ». De 1500 véhicules par heures, la place du capitole a vu le flux diminuer à 500 véhicules et espère atteindre les 158. « L’objectif n’est pas d’éradiquer la voiture mais avant tout d’éviter le transit » explique t-il. Pour l’instant, plus de 700 badges ont été distribués aux habitants, sur les 2400 évalués.

 

Article de Marine Astor

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici