Accueil Articles Une Don de sang : « Un homosexuel n'est pas nécessairement porteur du sida »

Don de sang : « Un homosexuel n’est pas nécessairement porteur du sida »

Le 14 juin prochain l'association les 25 000 donneurs organise une manifestation en faveur de la reconnaissance des homosexuels dans le système transfusionnel français. Le 14 juin prochain l’association « les 25 000 donneurs » organise une manifestation en faveur de la reconnaissance des homosexuels dans le système transfusionnel français. « Coïncidence heureuse », l’hexagone accueille à la même date la journée mondiale du don du sang.

 

Ce la fait 30 ans que la circulaire du 20 juin 1983 exclut les homosexuels du don du sang. « A l’époque, cela était justifié », explique Frédéric Percharman, porte-parole de l’association « les 25 000 donneurs ». « Aucun moyen ne permettait de garantir à 100% que les prélèvements de sang ne soient pas contaminés par le VIH. ». Depuis, les choses ont évolué. « En 1985, le 1er test du SIDA est crée. Puis les années qui suivent ont permis de découvrir comment ce virus se transmettait ». Aujourd’hui, l’exclusion à vie des hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres personnes du même sexe ne lui paraît plus fondée. En effet, depuis 1997 la contamination VIH est devenue majoritairement hétérosexuelle. « Nous rejetons cette interdiction de principe et prônons une sélection au cas par cas. Un homosexuel n’est pas nécessairement porteur du sida » explique-t-il.

Ces revendications seront ainsi portées le 14 juin place du Capitole. Elles concernent également les lesbiennes, souvent interdites de donner leur sang malgré qu’elles ne soient pas directement visées par la circulaire.

 

Un combat qui n’est pas terminé

Si le mariage pour tous a été voté, Frédéric Pecharman ne voit aucun espoir pour que cela influence la cause qu’il défend. « Ceux sont deux éléments totalement disjoints. Le don du sang n’est pas un droit. Il n’est nullement interdit de faire des discriminations » insiste-t-il.

En décembre dernier, Marisol Touraine, ministre des affaires sociales et de la santé, a d’ailleurs exclu de lever cette interdiction revenant ainsi sur la promesse de campagne de François Hollande. Le combat n’est donc pas terminé pour ces militants. Le mouvement a prévu ce vendredi 14 juin d’organiser des manifestations autour de la collecte de sang d’EFS (Etablissement Français du Sang). A cette occasion, une « haie de bras donneurs  sera organisée place du Capitole suivie d’un discours militant et d’un pot d’amitié ».

Hier, l’association est également montée à Paris pour être auditionnée dans le cadre d’un rapport sur la filière sanguine commandé par le gouvernement. Cette étude a pour but d’éclaircir le fonctionnement du système transfusionnel. Cela pourrait notamment avoir des conséquences sur les suites à donner aux revendications portées par l’association.

 

Article d’Emilie Coste

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici