Accueil Articles Une Dancers In Red : des petites salles toulousaines à l’Olympia

Dancers In Red : des petites salles toulousaines à l’Olympia

Dancers in Red. Photo / Crédit Willy Wipanzola, OpéprodA nous les petites olympiennes ! Les Toulousains de Dancers In Red représenteront la Ville rose ce soir au Tremplin du Festival Génération Réservoir à l’Olympia. Une fierté pour ces trois jeunes musiciens qui espèrent percer dans le milieu de la musique et y imprimer leur rock moderne aux influences seventies.

 

« On est vraiment heureux, affirme Mathieu, chanteur et guitariste du groupe. Je pense qu’il n’y a pas beaucoup de groupes toulousains qui ont la chance de jouer à l’Olympia ». Dancers In Red, c’est Mathieu donc, mais aussi Marion à la basse et Guillaume à la batterie. Trois Toulousains de 23 ans pour un groupe formé il y a quatre ans. « On a commencé dans des salles underground de Toulouse, développe le guitariste. Puis on a joué dans des salles de plus en plus importantes. » Le Bikini, le Phare, la Dynamo et même la Place du Capitole pour la fête de la musique. Le groupe a même exporté sa musique sur les scènes londoniennes.

Mais quelle est donc cette musique ? « Un rock « moderne », affirme Mathieu. On écoute beaucoup de vieux groupes comme les Rolling Stones et Led Zeppelin qui constituent pour nous un véritable socle ». Egalement fans des anglais d’Arctic Monkeys et des suédois des Hives, les Dancers In Red évoluent dans une démarche originale, en marge de la new wave très à la mode en France. « On fait du rock seventies mais pas des reprises, des compositions originales, précise Mathieu. On va puiser dans la base du rock des années 70 et on le modernise ».

Prochaine étape pour le groupe qui a déjà enregistré deux EP ? L’Olympia pour la finale du tremplin du Festival Génération Réservoir. Ils seront alors confrontés à cinq groupes. Une soirée que le chanteur du groupe « appréhende beaucoup, surtout la réaction des gens face à notre musique. En effet ce n’est vraiment pas notre public. La marraine du festival, qui sera la tête d’affiche du concert, c’est Natasha Saint-Pierre… ». A 10 000 lieues des Stones. « Mais on a de la chance. Et de toutes façons, notre objectif est de rencontrer des professionnels pour faire un album ». Les Dancers In Red participeront également à la finale du tremplin du Bus Palladium, la Nuit du Chasseur, le 30 mai prochain.

 

Article de Joséphine Durand

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici