Accueil Articles Une Audrey Bernes, une miss Toulouse qui ne veut « pas se prendre la tête »

Audrey Bernes, une miss Toulouse qui ne veut « pas se prendre la tête »

Samedi soir, Audrey Bernes, 20 ans, a été sacrée Miss Toulouse.En mars dernier, Audrey Bernes, 20 ans, a été sacrée Miss Toulouse. Originaire du Gers, elle est Toulousaine d’adoption depuis trois ans. Actuellement en troisième année de licence chimie biologie physique santé à l’Université Paul Sabatier, elle voudrait devenir ingénieur en cosmétologie ou en pharmacologie. Fan de sport et particulièrement de basket, qu’elle pratique depuis son enfance (son 1 m 80 aidant), elle affirme s’intéresser également à la mode, la musique ou encore la lecture.

 

Toulouse Infos : Alors, qu’est-ce que ça fait d’être Miss Toulouse ?

Audrey Bernes : Je suis vraiment heureuse d’avoir gagné. D’autant que l’élection s’est passée dans une ambiance très sympathique. Il n’y avait pas trop de rivalités avec les autres filles, même si ça reste un concours individuel… Je suis heureuse donc, fière de pouvoir représenter la Ville rose. Je suis aussi très contente pour mes proches, ma famille et mes amis qui m’ont soutenue. C’est d’ailleurs ma sœur qui m’a inscrite au concours de Miss Gers l’an dernier.

TI : Vous aviez déjà participé à un concours de Miss en 2012 ?

AB : Oui, l’an dernier, ma sœur et l’organisatrice du concours de Miss Gers m’ont poussée à participer à l’élection. Je voulais me présenter (Miss France, ça fait rêver toutes les petites filles, non ?), mais je n’osais pas me lancer, je suis très timide. Et finalement j’ai été élue Miss Gers 2012 puis 3ème dauphine de Miss Midi-Pyrénées. J’ai décidé de me représenter cette année à Toulouse car l’année dernière, j’ai adoré ça. Ça m’a beaucoup plu de défiler.

TI : La suite pour vous, c’est donc le concours de Miss Midi-Pyrénées le 11 octobre prochain. Puis Miss France peut-être…

AB : Déjà,  les régionales ! Je ferai de mon mieux pour essayer d’avoir des meilleurs résultats que l’an dernier et devenir Miss Midi-Pyrénées. J’ai très envie de continuer, d’aller plus loin. Je suis impatiente d’être au 11 octobre, même si ce qui va se passer entre temps est très important. Je passe ma licence et espère poursuivre en master en biochimie. Mais j’estime qu’être Miss, c’est une expérience qu’on ne vit pas deux fois, il faut en profiter. Si je suis élue, je mettrais mes études entre parenthèses et je les reprendrai par la suite. Quand à l’élection en tant que telle, je suis stressée bien sûr. Mais ce que j’éprouve, c’est plutôt un stress positif, de l’adrénaline. Car je prends plaisir à faire ça, à défiler, à faire plaisir aux gens qui me soutiennent.

TI : Si vous êtes élue miss France ?

AB : Pour le moment je n’y pense pas trop. Mais si je suis élue, je pense que je ferai passer le message qu’il faut rester soi-même, ne pas se prendre la tête. Et aussi représenter des valeurs comme la générosité et le partage…

 

Propos recueillis par Joséphine Durand

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici