Accueil Articles Une PRG31 : « 2013, une année prè-prè-électorale »

PRG31 : « 2013, une année prè-prè-électorale »

De droite à gauche, Pierre Nicolas Bapt, secrétaire fédéral du PRG 31, Martine Courdon Dequidt, sa vice-présidente et Bruno Amiel, conseiller municipal.A l’occasion des traditionnels vœux à la presse, les membres du Parti Radical de Gauche, alliés de la majorité municipale actuelle, se sont exprimés il y a quelques jours  sur l’actualité politique de la ville rose. Entre fidélité politique et besoin de reconnaissance, le PRG31 dresse la feuille de route de son année 2013.

 

« Nos idées sont entendues, nous ne sommes pas là pour contrer la majorité, mais plutôt pour apporter un plus avec nos travaux de réflexion » débute Martine Courdon Dequidt, vice-présidente du Parti Radical de Gauche 31. Une « pensée radicale » que le PRG veut développer en organisant plusieurs tables rondes sur des thèmes sociétaux. « Nous sommes l’aiguillon sociétal du parti socialiste » souligne Pierre Nicolas Bapt, Secrétaire Général du PRG 31. Ainsi, le mariage pour tous, le droit de mourir dans la dignité, le planning familial ou encore la laïcité seront quelques uns des thèmes abordés lors de ces tables rondes qui auront également un rôle pédagogique. « Nous organiserons un rendez-vous pour expliquer aux Toulousains ce qu’est le radicalisme de gauche » explique Pierre Nicolas Bapt. Une année 2013, très active qui fait figure « d’année prè-prè-électorale ».

 

En route vers les municipales 2014

A 13 mois des élections municipales, les radicaux  se déclarent fidèles à la majorité de Pierre Cohen mais ne veulent « pas être le parent pauvre de la famille ». « Nous avons cinq sièges actuellement, il faudra que nous en ayons au moins autant » prévient Pierre Nicolas Bapt qui a l’intention d’organiser des rencontres avec ses « partenaires de gauche ». « Les Verts, tout comme le parti de gauche doivent assumer leur positionnement, soit ils sont dans la majorité, soit ils sont dehors » explique le Secrétaire Général du PRG 31 qui prône par ailleurs l’unité des forces de gauche face à une droite décomposée. Un rassemblement de la gauche qui avait permis à la majorité actuelle de l’emporter en 2008. « L’élection va surement se jouer comme en 2008 sur les transports. Il faudra avoir la capacité de faire oublier les travaux de ces derniers mois pour en montrer leur utilité » conclut Pierre Nicolas Bat.

 

Guillaume Truilhé

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici