Accueil Articles Une Montebourg veut « utiliser l'aéronautique comme antidépresseur »

Montebourg veut « utiliser l’aéronautique comme antidépresseur »

Arnaud Montebourg était à Toulouse ce vendredi pour « parrainer » le plan de d'investissement Aérofund 3.Arnaud Montebourg était à Toulouse ce vendredi pour « parrainer » le plan de d’investissement Aérofund 3. Ce dernier, qui a annoncé 150  millions d’euros supplémentaire pour la filière aéronautique et la création d’un plan de soutien aux sous traitants de l’automobile, veut s’appuyer sur l’aéronautique pour aider les sous-traitants d’un secteur en proie à la crise.

 

Déshabiller Pierre pour habiller Paul, c’est la nouvelle stratégie du ministre du redressement productif qui veut « positiver » sur l’efficacité de son ministère. En effet, Arnaud Montebourg compte utiliser les bons résultats de l’aéronautique au service de l’industrie Française. « Notre objectif est d’utiliser l’antidépresseur qu’est l’aéronautique, qui a embauché en 2011 13000 personnes. Il faut donc créer la carte de France des dégâts des sous traitants de l’industrie automobile pour les faire embaucher dans l’industrie aéronautique » détaille le ministre du redressement productif. Ce système de vases communicants suppose « une coïncidence entre la carte des dégâts et la cartes des bonnes nouvelles ». « Nous portons toute notre attention sur les secteurs en berne, nous proposerons des formations car l’aéronautique manque de main d’œuvre, les forts doivent secourir les faibles, c’est ce que nous ferons dans l’esprit du redressement productif » a assuré Arnaud Montebourg ce vendredi.

 

Le CEA tech à Montaudran

Geneviève Fioraso, la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche a pris le relais  pour présenter la plate forme du CEA (Commissariat a l’Énergie Atomique) qui s’implante à Toulouse. Annoncé le 15 Octobre dernier par le premier ministre Jean Marc Ayrault, cette entité a pour but de commercialiser les applications de l’énergie nucléaire et des énergies alternatives vers l’industrie. Elle aidera les laboratoires à transférer leurs technologies vers les PME de Midi-Pyrénées. A terme 60 chercheurs doctorants et post doctorants seront employés sur le site de Montaudran.

 

Pierre Jean Gonzalez

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici