Accueil Articles Une NPA 31 : « Le changement promis en 2012, c’est à nous de l’imposer en 2013 »

NPA 31 : « Le changement promis en 2012, c’est à nous de l’imposer en 2013 »

Le 30 novembre dernier, Philippe Poutou était à Toulouse au coté des Sanofi A la veille de cette nouvelle année, il est temps de faire le bilan de 2012. C’est dans cette optique que nous avons proposé aux partis politiques locaux de revenir en quelques lignes sur l’année écoulée. Aujourd’hui le NPA31 :

 

« Profits patronaux et chômage de masse

La Haute-Garonne n’échappe pas à la guerre économique planétaire que les propriétaires des grandes multinationales livrent aux producteurs des richesses pour faire « baisser le coût du travail » et accroître leurs profits.

Après Molex, en 2009, c’est Freescale qui a fermé le 10 août dernier, Thales Services en octobre ; Sanofi, le voyagiste Fram et l’atelier d’entretien des avions d’Air France de Blagnac sont dans le collimateur… 10 000 emplois directs et indirects sont en jeu dans le département.

Et les 1 200 emplois créés par Airbus ne font pas le compte. En deçà des besoins pour soulager la souffrance au travail des airbusiens et sous-traitants face à des carnets de commandes pleins. Mais opportuns pour engraisser Arnaud Lagardère qui va toucher 1,7 milliard d’euros en revendant ses actions.

Il y a urgence à nous coordonner, toutes et tous ensemble, contre les licencieurs et profiteurs capitalistes pour les exproprier, réquisitionner les sites de production, les placer sous le contrôle des travailleurs et de la population pour satisfaire les besoins sociaux.

 

On a voté, et puis après ?…

Le « changement » promis par François Hollande lors de la campagne de la présidentielle, n’est pas au rendez-vous. C’est dans la continuité de la politique de la droite UMP que Jean-Marc Ayrault gouverne.

Son plan « compétitivité-emploi », c’est 20 milliards de cadeaux fiscaux de plus pour les patrons, 10 milliards d’impôts et cotisations sociales supplémentaires (TVA et CSG) pour les travailleurs contribuables. C’est 10 milliards de restrictions budgétaires pour les services publics, la santé particulièrement, avec, ici, 13,5 millions d’euros en moins pour le seul budget du CHU Toulouse.

Continuité Ayrault-Fillon aussi sur les questions écologiques, avec le maintien d’un tout énergétique nucléaire et pétrolier dévastateur pour la planète, et l’acharnement personnel du premier ministre pour l’Ayrault-port de Notre-Dame-des-Landes, projet socialement injuste et écologiquement désastreux.

Continuité Valls-Guéant enfin en matière de droits des migrants, quand la dernière circulaire du ministre « socialiste » de l’intérieur s’inscrit encore dans le « quota » de 30 000 expulsions de sans-papiers par an, et quand Hollande renie sa promesse électorale du droit de vote des étrangers.

Philippe Poutou, candidat ouvrier du NPA à la présidentielle, a donc eu raison de mettre les électeurs en garde, le 17 avril dernier, lors du meeting toulousain de la salle Mermoz devant 1 200 participants : dégager Sarkozy et sa bande sans faire confiance à Hollande ! Ne comptons que sur nos propres mobilisations ! Souvenons-nous toujours que les congés payés, c’est par la grève générale et l’occupation des usines de mai-juin 1936 que nos anciens les ont gagnés…

 

Bonne année 2013… de luttes anticapitalistes victorieuses !

Rééditer en 2013 un « mai-juin 1936 » ou un « mai 68 » victorieux du Travail contre le Capital, c’est le vœu que forme le NPA 31 pour la nouvelle année. Ici, à Toulouse, mais aussi partout en France et dans toute l’Union européenne. C’est la préparation d’une grève générale pour la satisfaction des besoins sociaux et des droits démocratiques qui est à l’ordre du jour, qu’un gouvernement des travailleurs réellement socialiste et écologiste mettra à son programme en s’en prenant sans tergiverser à la propriété privée.

Le NPA 31 propose à toutes et tous de le rejoindre dans un vaste front d’unité ouvrière et populaire pour battre le patronat et le gouvernement Ayrault, comme il l’a fait cette année 2012, à chaque occasion où associations, syndicats et partis politiques ont été disponibles pour l’action unitaire : lors des « jeudis de la colère » des Sanofi depuis le 5 juillet, les 30 septembre et 29 novembre contre le TSCG et l’austérité en Europe, le 27 octobre pour interpeller les congressistes du parti socialiste « Le changement, c’est pour quand ? », les 17 novembre et 16 décembre pour les droits aux mariage, adoption et PMA pour toutes et tous, le 18 décembre pour les droits des migrants… »

 

Tribune signée par le NPA 31

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici