Accueil Articles Une Toulouse : la formation des aidants à domicile parrainée par des entreprises locales

Toulouse : la formation des aidants à domicile parrainée par des entreprises locales

ZoothérapieDepuis près d’un an, la société Formell propose des formations inédites aux salariés en situation d’aidants familiaux. Ces travailleurs, qui accompagnent une personne dépendante à domicile, peuvent ainsi bénéficier de conseils pratiques. Une façon d’améliorer la façon dont ils exercent cet accompagnement, mais aussi peut-être de mieux vivre cette responsabilité souvent éprouvante. La Mairie de Toulouse, Airbus, Latécoère et bien d’autres ont accepté de parrainer le projet.

 

L’initiative est peu commune, pourtant le problème toucherait près d’un million de personnes en France. Soit la moitié des salariés aidants familiaux, lesquels déclareraient mal supporter le train de leur double vie. Des solutions existent. Formell, petite société créée en 2008, est précurseur dans le domaine de la formation des aidants. Depuis l’an dernier, elle a accompagné une quarantaine de salariés. « Nous proposons des formations mais aussi un suivi. L’objectif est de ne pas laisser les personnes seules » explique Henri Schwal, directeur de l’entreprise. Pour ce faire, l’enseigne met à disposition des demandeurs quatre modules de quatre heures chacun, axés sur des thématiques précises. Canalisation du stress, gestion des crises, communication non verbale…Le tout, encadré par des intervenants triés sur le volet. Une fois les aidants formés, ceux-ci peuvent poursuivre leurs parcours via un portail internet payant. Celui-ci leur permet de poser n’importe quelle question et de trouver une réponse, mais aussi un soutien et une écoute.

 

« Le salarié aidant a besoin de reconnaissance »

La visée humaine mais aussi économique de l’activité initiée par Formell a séduit nombre d’entreprises en Midi-Pyrénées. Une région qui représente entre 12 et 15% de la masse salariale française et compterait environ 220 000 employés en situation d’aidant familial. Il y a donc un marché à pourvoir et des personnes à épauler. « L’initiative nous a paru légitime car elle répond à de multiples besoins » affirme Jean-Marc Pailhol, de la mutuelle toulousaine Le Rempart. « Le salarié aidant familial a besoin de reconnaissance. Cette formation peut lui apporter ce sentiment ». Ses homologues régionaux partagent l’enthousiasme. « Ceux qui ont tenté l’expérience sont toujours actuellement dans la phase de suivi. Ils ont beaucoup apprécié que l’entreprise leur offre cette formation » témoigne Michel Raufast, responsable chez Latécoère. « Il est évident qu’un salarié équilibré et heureux est aussi plus efficace au travail » rajoute t-il.

 

Christophe Guerra

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici