Accueil Articles Une Football : un haut-garonnais « indispensable » à la Junior Cup Diabète

Football : un haut-garonnais « indispensable » à la Junior Cup Diabète

Equipe de France présente à la Junior diabete cup.Originaire de Pechbonnieu, Florian Schnell était l’un des onze footballeurs sélectionnés pour représenter la France lors de la Junior Cup Diabète. Parrainée par Christian Karembeu, cette compétition destinée aux enfants diabétiques s’est déroulée du 24 au 26 août, en Suisse. Le collégien garde un bon souvenir du tournoi, au cours duquel les Bleus ont décroché une honorable 4ème place.

 

« Si nous n’avons pas gagné, c’est qu’il y avait plus fort que nous » admet Florian. Du haut de ses 12 ans, le milieu gauche de l’Olympique Girou Football Club reste lucide. Diabétique depuis deux ans, le jeune footballeur a tout de même pu continuer à pratiquer son sport favori. C’est d’ailleurs son diabétologue qui lui a parlé de la compétition. Emballé, Florian a rédigé sa lettre de motivation puis s’est envolé pour la phase de sélection à Clairefontaine. « Sur 33 joueurs, ils devaient en choisir onze. Ils m’ont gardé parce que j’avais ma place » explique t-il. Avec ses coéquipiers, ils ont posé les crampons en pays helvète, à Lausanne, qui a réuni pour l’occasion plus de 150 footballeurs diabétiques. L’équipe de France s’est qualifiée pour les demi-finales en finissant deuxième de sa poule, par ailleurs très relevée. « Nous avons gagné contre la Suisse 3-0, le Canada 2-0, les Pays-Bas 1-0 et fait 1-1 contre l’Italie. L’Espagne nous a battus 2-1 mais ils ne le méritaient pas. Ils remportent le match grâce à un pénalty en fin de rencontre, sur une erreur d’arbitrage » soupire Florian. Opposés en demi-finale à la formation allemande, les Bleus s’inclinent 1-0 et terminent à la quatrième place. « Nous aurions préféré finir au moins 3ème, mais c’était quand même un beau parcours ».

 

« Florian s’est révélé indispensable dans le tournoi »

Auteur de deux buts, dont un en reprise de volée, Florian n’a pas à rougir de son tournoi. Pour Romuald Hamon, qui entraine les Bleus depuis 2009, il a été une pièce maitresse de l’équipe. « Après un premier match en demi-teinte, Florian s’est révélé indispensable. C’est un joueur très engagé qui a confiance en lui. Il possède une bonne technique balle au pied qui lui est propre. Il apporte un fort dynamisme pour mener les offensives vers le but adverse. Il est aussi très bon sur ses appuis, une qualité indispensable pour bien défendre ». A l’évocation du match contre l’Espagne, l’entraineur esquisse un léger sourire. « Je comprends qu’il soit déçu. Mais parfois, la maitrise du jeu ne suffit pas pour gagner. C’est une décision arbitrale, ça fait partie du jeu ». Si la confrontation sportive était stimulante, le tournoi était aussi l’occasion d’apporter un réconfort aux jeunes malades. « L’objectif était avant tout de se faire plaisir. Durant l’évènement, les joueurs ont pu participer à des soirées, des animations et discuter avec des médecins. Ils ont rencontré d’autres jeunes diabétiques partageant la même passion du football. Sentir cette solidarité était important pour eux ».

 

Christophe Guerra

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici