Accueil Articles Une 7 nouveaux programmes de logements ont été lancés dans le quartier de Bagatelle

7 nouveaux programmes de logements ont été lancés dans le quartier de Bagatelle

7 nouveaux programmes de logements ont été lancés dans le quartier de BagatelleCe lundi le maire de Toulouse, entouré de nombreux promoteurs immobilier, a exposé sept nouveaux projets de logement pour le quartier de Bagatelle. Moment propice pour faire un point sur « le projet global de développement urbain, social et économique » amorcé il y a cinq ans.

 

En 2008 débute le « Grand Projet de Ville » (GPV) lancé par la mairie de Toulouse. Touchant trois grands quartiers dit « stigmatisés », Empalot, Reynerie/Mirail et Bagatelle, ce projet colossal a pour but de « redonner un tissu social aux habitants avec une qualité de vie suffisante pour rebondir sur leurs problèmes personnels et collectifs » explique Pierre Cohen. Aujourd’hui, cinq ans après le début du projet, le maire entouré de représentants immobilier expose le futur du quartier de Bagatelle.

Le « GPV » est déjà à l’origine du réaménagement de la place Morvant, de la rue du Lot ainsi que de récentes constructions, mais c’est aujourd’hui sept nouveaux programmes de logements qui ont été lancés. À travers ces 720 logements, le maire veut pouvoir « offrir une propriété à un coût accessible » et ainsi faire apparaître « la mixité » pour enfin sortir du « qualificatif de quartier en difficulté ».

 

« La plupart des personnes qui achètent ici sont des gens de Bagatelle qui aiment leur quartier et non pas des gens qui, comme on a pu ironiquement le dire « achètent ici par erreur »

Nouveaux centres commerciaux, nouvelles places publiques, nouvelle entrée de quartier, et bientôt sept nouvelles résidences allant du T2 au T5 avec des prix « défiant toutes concurrences », pour Nicolas Tissot, adjoint au quartier de Rive Gauche, « il y a une volonté de qualité architecturale manifeste, sans stigmatisation. ». Des logements « sobres et efficaces » qui permettront d’attirer de nouveaux locataires et acheteurs aux revenus modeste. C’est la possibilité de faire « acquérir une propriété à des gens qui n’imaginaient pas être propriétaire » surenchérit à son tour Jean Pene, du groupe de construction Nexity.

Cherchant à dépasser les critiques de « projets sans profondeur » évoqués pour les quartiers d’Empalot et de la Reynerie, Pierre Cohen affirme vouloir « faire apparaître Bagatelle comme un quartier ayant la même qualité de vie qu’un autre quartier de Toulouse ». Des changements profonds et concrets pour enrayer la mauvaise réputation d’un quartier mal connu, dont le maire ponctue l’importance en affirmant qu’ « on à pas le droit de se louper ».

 

Marie Leconte

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici