Accueil Articles Une La 3ème édition du Toulouse Space Show a ouvert ses portes ce lundi

La 3ème édition du Toulouse Space Show a ouvert ses portes ce lundi

Organisé par le CNES et Midi-Pyrénées Expansion, le Toulouse Space Show a ouvert ses portes ce lundi au centre de Congrés Pierre BaudisOrganisé par le CNES et Midi-Pyrénées Expansion, le Toulouse Space Show a ouvert ses portes ce lundi au centre de Congrés Pierre Baudis et compte bien mettre en avant « l’excellence » de la région dans le domaine spatial et aéronautique. Le salon accueillera pendant 4 jours (du 25 au 28 juin) ses partenaires venus des quatre coins de l’Europe.

 

Chantal Delabarre, Chef de projet du CNES, reprend sa respiration entre 2 discussions pour confier que l’organisation du Toulouse Space Show est un « projet complexe ». Pour cette troisième édition, le salon qui a l’ambition de devenir « le Bourget de l’espace » est articulé autour de 5 événements : 4 conférences et une exposition. « Les conférences sont organisées autours de 4 colloques : Space Aplli qui se focalise cette année sur l’environnement, les transports et la santé, un second colloque sur le Droit Spatial où les questions sur l’éthique scientifique et les débris spatiaux seront principalement abordés. Une troisième conférence se penchera sur le transfert de savoir et une quatrième (ANTEM) sur les antennes et l’électromagnétisme ». L’exposition sera centrée cette année sur l’Agence Spaciale italienne ASI, développeuse d’applications dans ce secteur. « Le Toulouse Space Show a pour but de mettre en relation le monde industriel avec la communauté scientifique et à mettre en exergue le poids du spacial dans la région » explique Chantal Delabarre. Nul doute, donc, que l’accent sera mis sur le statu de « leader » qu’à Midi-Pyrénées en matière d’innovation.

 

Midi-Pyrénées, région leader dans le spatial

Toulouse réunie 40 000 étudiants en science de l’ingénieur et 2 des 3 grandes écoles aérospatiales (l’ISAE et l’ENAC) sont en Midi-Pyrénées. De nombreuses formations sont enseignées dans des structures comme l’Université de Paul Sabatier, l’INSA, l’ICAM, ENSEEIHT et ENSTIMAC. A l’horizon 2020, le plus grand Campus universitaire européen de l’aéronautique et de l’espace verra le jour : « Montaudran Aérospace ». En plus des 1700 emplois issus du développement des applications spatiales, Toulouse peut se vanter d’avoir « une Cité de l’Espace  attractive et qui constitue ainsi une belle caisse de résonance, unique en Europe, pour la filière spatiale » se réjouie le maire de Toulouse Pierre Cohen. Après l’aéronautique et le rugby, Toulouse semble avoir trouvée un autre domaine de compétence largement reconnu.

 

Soulignac Lisa

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici