Accueil Articles Une Législatives : Réactions dans les « points chauds » de Haute-Garonne au lendemain des résultats

Législatives : Réactions dans les « points chauds » de Haute-Garonne au lendemain des résultats

Panneaux électoraux de la 9ème circonscription de Haute-GaronneLe premier tour des élections législatives a livré ses résultats. En Haute-Garonne, pas de grandes surprises. 9 socialistes sur 10 circonscriptions, sont en tête pour le second tour. Dans 3 circonscriptions, les enjeux étaient particuliers, notamment dans la 3ème où le candidat UMP Jean Luc Moudenc arrive en tête.

 

Les socialistes sortants, Catherine Lemorton (1ère circonscription), Gérard Bapt (2ème), Martine Martinel (4ème), Françoise Imbert (5ème), Monique Iborra (6ème) et Patrick Lemasle (7ème) sortent largement favoris de ce premier tour, en obtenant plus de 40% des voix.

Dans la 8ème, Caroline Delga a même été élue député dès la premier tour en recueillant 51,62% des suffrages. Reste 3 circonscriptions où les choses ont été un peu moins simples pour les socialistes.

Dans la 10ème, malgré 2 dissidents face à lui Kader Arif arrive tout de même en tête du premier tour, avec 30,84% des voix. Gilbert Hébrard, un des dissidents obtient 16,02%. Une réserve de voix qui devrait assurer le poste de député à Kader Arif, et ainsi conforter sa place de ministre délégué aux anciens combattants. Gilbert Hébrard, sans affirmer clairement qu’il appelait à voter pour le candidat socialiste a déclaré « je ne me tromperai pas de camp, j’appellerai à battre la droite ».

Dans la 9ème, le parachuté Christophe Borgel s’en sort avec 29,88% des voix, mais il évince Thierry Cotelle, le candidat soutenu par ses détracteurs du collectif « Pour un PS digne ». « J’ai démontré que j’arrivais à convaincre, et si je n’atteins pas tout à fait les 30%, c’est parce qu’il y a eu beaucoup de confusions avec la candidature de Thierry Cotelle qui a attiré des voix de gauche » déclare Christophe Borgel. Mais le candidat reste « confiant et déterminé » pour le second tour car, même si Thierry Cotelle ne s’est pas prononcé sur son soutien, il est persuadé que « ces voix se reporteront sur ma candidature ».

Enfin, dans la 3ème circonscription, Jean Luc Moudenc est le seul candidat UMP de Haute-Garonne à arriver en tête de ce premier tour. Un fait « encourageant » pour le président de l’UMP 31 qui estime être « le candidat le plus rassembleur ». Aujourd’hui, il pose une question aux électeurs de la 3ème, « Voulez-vous une uniformité politique avec 10 députés du même camp, où la diversité ? » Sachant que la diversité « se jouera d’abord et surtout dans la 3ème circonscription.

Au second tour, il affrontera François Simon qui devance de peu le dissident Alain Fillola, en obtenant respectivement 22,24% et 21,36% des voix. L’écologiste appelle maintenant « tous les candidats du premier tour à se rassembler sur ma candidature pour que la droite, responsable de l’échec économique et des inégalités sociales n’obtienne pas une éventuelle cohabitation ».

Alain Fillola a annoncé le retrait de sa candidature, ce matin. Le candidat est tout de même « très fier de mon score, qui est exceptionnel compte tenu du fait que je n’ai pas été soutenu par le PS ». Les 22,26% des voix qu’il a obtenu devrait assurer la victoire à François Simon au second tour. Mais comme dirait Jean Luc Moudenc, « tout est possible ».

Coralie Bombail

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici