Accueil Articles Une 19ème Bouclier de Brenus pour le Stade-Toulousain qui s'impose face à Toulon

19ème Bouclier de Brenus pour le Stade-Toulousain qui s’impose face à Toulon

Le Stade de France était plein pour la finale du Top 14 entre Toulouse et Toulon. Photo / Crédit Nicolas Kervian

Après s’être imposé il y a une semaine face au Castres Olympique, le Stade-Toulousain s’est donné l’occasion de défendre du bouclier de Brenus, ce samedi au Stade de France. Opposés au RC Toulon, les hommes de Guy Noves ont su gérer cette nouvelle finale et s’imposent 18-12.

 

Tout débute de la plus mauvaise des manières pour les champions de France en titre. En effet, victimes de blessures à l’échauffement, Yves Donguy et Romain Milo-Chulsky doivent quitter leurs partenaires avant même le coup d’envoi de cette 113ème finale du championnat de France de rugby. Ces pépins de dernières minutes entrainent plusieurs changements au sein de l’effectif toulousain avant le début du match. Des changements qui ne perturbent pas beaucoup les hommes de Guy Noves qui, malgré l’ouverture rapide de Johnny Wilkinson, inscrivent leurs premiers points à la 4ème minute de jeu. S’en suit une série de turn-over dus à un ballon glissant, et dans ces conditions ce sont les buteurs qui se mettent en avant. Mac Allister répond à Wilkinson et à 40 minutes du dénouement de cette finale les deux équipes rentrent dos à dos aux vestiaires. (9-9)

Malgré une incursion de Census Johnston dans les 5 mètres toulonnais en fin de première mi-temps, les deux meilleures défenses du championnat se sont neutralisées. Dominateurs en mêlée, les toulousains entament donc la seconde mi-temps avec un avantage psychologique.

Avantage psychologique qui ne tarde pas à se transformer en avantage numérique puisque dès l’entame de la deuxième mi-temps, une pénalité de Mac Allister sanctionne une nouvelle faute de la mêlée toulonnaise. Une avance de courte durée puisque sur une faute de la mêlée toulousaine, Wilkinson remet les deux équipes à égalité quelques secondes plus tard.

Moment insolite dans cette finale, suite à un double carton jaune infligé par l’arbitre aux talonneurs des deux équipes, c’est Louis Picamoles qui, dans l’attente de la rentrée d’un nouveau talonneur, fait le lancé en touche. Une remise en jeu « incertaine » mais tout de même contrôlée par les toulousains.

Dix minutes plus tard, suite à une nouvelle faute en mêlée de Toulon, l’arbitre sort un nouveau carton jaune pour le pilier Kubriashvili, et sur la pénalité qui suit Mac Allister redonne l’avantage aux toulousains. (15-12) Une avance qui se creuse à 6 points quelques minutes plus tard.

Dès lors ce sont les toulonnais qui mettent la pression sur les champions de France. A 3 minutes de la fin sur une touche à 5 mètres, les hommes de Bernard Laporte approchent à quelques centimètres de l’embut toulousain mais sur un en avant de Smith une mêlée est donnée à Toulouse. En sortie de mêlée Beauxis se rate et offre une dernière cartouche aux toulonnais. Mais sur un dernier en avant, les hommes de Mourad Boudjellal offrent un 19ème championnat aux toulousains.

 

Guillaume Truilhé

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici