Le TFC en route vers la stabilité ?

📁 Articles, Sport, Une 🕔15 octobre 2018
Le TFC en route vers la stabilité ? C Yannick Faraut ( Nice Médias) cdr

Le TFC en route vers la stabilité ?
C Yannick Faraut ( Nice Médias) cdr

En cette période de trêve du championnat pour cause de matchs internationaux et alors que le Toulouse Football Club a désormais déjà réalisé un quart de sa saison 2018-2019, il est temps de dresser un premier bilan concernant les performances réalisés par les Violets au cours de ces 9 premières journées jouées. En plein milieu du classement de Ligue 1, le TFC est-il en route vers la stabilité ou de nouvelles perturbations sont-elles en vue ?

 

Après neuf journées de Ligue 1 jouées et notamment suite à son match nul à domicile face à Nice la semaine passée, le TFC pointe actuellement à la huitième place du classement avec 13 points, à seulement trois points du troisième (l’OM) et en affichant une belle longueur d’avance sur les premiers relégables (7 points de plus que Monaco, dix-huitième). Mais ces quelques chiffres sont en réalité loin de résumer le début de saison très particulier réalisé par le club des Violets.

 

Un début tonitruant : 

Indéniablement, le club de la Ville rose a réalisé un début de saison digne d’un film d’action américain, ou presque, en multipliant les émotions contraires du côté des supporters. Ainsi, après une claque (4-0) prise au Vélodrome lors de la première journée de championnat, le TFC prenait très logiquement la place de lanterne rouge, en laissant ses fans penser que la saison serait pour le moins compliquée.

 

Mais, finalement, dès le deuxième match, les joueurs d’Alain Casanova ont répondu présent et enchaîné les victoires. Contre Bordeaux d’abord, puis contre Nîmes et enfin contre Guingamp. À chaque fois, la victoire s’est jouée de justesse, avec seulement un but d’écart, mais aussi avec la manière et des bons joueurs faisant leur travail. Par exemple, Max-Alain Gradel s’impose pour le moment comme le meilleur buteur de l’équipe avec 3 buts déjà marqués tandis que Leya Iseka et Dossevi suivent avec deux buts chacun.

 

Au-delà de ça, le meilleur buteur des Violets est aussi le meilleur passeur avec trois passes réalisées au cours des neuf premiers matches de l’année. Alors, certes, Gradel ne fait pas partie des footballeurs les plus performants au monde (on pense par exemple à Mbappé qui a marqué 4 buts en 13 minutes dimanche dernier). Mais à l’heure où le TFC n’a pas vraiment les moyens de se payer les services de Cristiano Ronaldo, de Leo Messi et des autres joueurs les plus chers du monde, il faudra se contenter de cela pour avoir de l’espoir. Et, qu’on se le dise, tant qu’il y a des buts et des passes, l’espoir est effectivement permis !

 

Le coup de mou : 

Le problème, c’est que, depuis la victoire contre Guingamp le 1er septembre dernier, le TFC n’a plus rien gagné. Pire encore, le club toulousain a même enregistré une défaite contre Saint-Etienne. Or, enchaîner les nuls, sur le fond comme sur la forme, ne permettra pas au club de nourrir les grandes ambitions de son coach Alain Casanova.

 

Heureusement, en dépit des scores qui ont de quoi nourrir des doutes (même si Toulouse est la troisième équipe à avoir le moins de défaites cette saison derrière Paris et Montpellier), sur le plan technique le TFC peut avoir de grandes satisfactions.

 

Déjà, ses joueurs ont marqué au moins un but lors de tous les matches, sauf deux, ce qui prouve que l’attaque fonctionne bien. Dans le même temps, en dehors de quelques erreurs grossières face à l’ASSE (qui ont coûté la défaite à l’équipe), la défense tient bien également. Enfin, l’équipe fait preuve d’un mental très fort, avec des matches qui se jouent intensément jusqu’à la dernière minute et des joueurs qui ne veulent rien lâcher, comme l’ont particulièrement montré les rencontres contre Guingamp (à 10), contre Monaco et contre Rennes avec une égalisation mémorable dans les dernières minutes.

 

Les matches à venir :

Avant d’affronter Nantes pour la dixième journée du championnat de Ligue 1, le TFC affrontera cette semaine Gérone, une équipe de Liga, première Ligue espagnole, dans le cadre d’un match amical afin que le coach puisse donner un peu de temps de jeu à certains de ses joueurs et, surtout, qu’il puisse toujours plus évaluer le niveau de son équipe et opter pour les changements nécessaires. Un petit tour en Espagne pour remettre tout le monde d’aplomb et revenir en force en France ? On l’espère grandement et on croise les doigts ! Réponse le samedi 20 octobre à 20 heures du côté du stade de Nantes, sans Yaya Sanogo, toujours absent suite à sa blessure au genou, Aaron Leya Iseka et Ibrahim Sangaré, tous deux suspendus.

 

En tout cas, à ce stade du championnat, le TFC affiche deux points de plus à son compteur que l’an passé à la même période. Il n’y a plus qu’à espérer que l’avance sera conservée tout au long de l’année, grâce à de nouvelles victoires très attendues.

 

 

 

 

La rédaction




Pas de commentaire

Pas de commentaires pour le moment

Soyez le premier à écrire un commentaire.

Ecrire un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *