Accueil Articles À Toulouse, des étudiants font visiter le musée des Augustins à d'autres étudiants

À Toulouse, des étudiants font visiter le musée des Augustins à d’autres étudiants

À Toulouse, des étudiants font visiter le musée des Augustins Mairie de Toulouse _ photo J.Hocine
À Toulouse, des étudiants font visiter le musée des Augustins
Mairie de Toulouse _ photo J.Hocine

Le projet a vu le jour il y a plus d’une dizaine d’années. En effet, le musée des Augustins à Toulouse monte des « visites-conversations » présentées par des étudiants et à destination des étudiants. Le principal objectif est d’inciter les étudiants de quelconque formation à s’intéresser à la culture, plus particulièrement à l’art d’une manière différente.

 

 

 

 

Les visites-conversations, comme on les appelle, se déroulent tous les mercredis soir à 19 heures au musée des Augustins et ça tout au long de l’année. L’établissement a décidé de miser sur de jeunes étudiants en les faisant participer à la vie culturelle du musée.

 

Aurélie Albajar, responsable du service des publics au musée des Augustins nous explique que « c’est un projet qui existe depuis plus de 10 ans. C’est parti d’un constat du service des publics du musée des Augustins sur une fréquentation limitée des étudiants dans le musée en visite libre. Les étudiants venaient, accompagnés de leurs professeurs, mais sur leur temps libre alors même où la gratuité leur été proposée, on les retrouvait très peu pour visiter les expositions et découvrir les collections. Le musée a donc mis en place un projet, les visites-conversations, qui voulait inciter les étudiants en art à s’adresser à d’autres étudiants de différentes formations. Pour qu’ils puissent sortir de ce contexte de visite classique ».

 

Le musée reçoit des candidatures de toutes sortes tout au long de l’année. Les choix se font sur l’originalité de leurs propos mais également sur l’originalité de ce qu’ils ont envie de partager avec les visiteurs. Il y a bien sûr des compétences à respecter. Ne s’improvise pas médiateur culturel qui le veut. Les étudiants doivent se former en histoire de l’art pour avoir une base dans le domaine. Ensuite, ils découvrent et doivent connaitre les collections du musée notamment les thèmes qu’ils vont élaborer.

 

Partager sa passion pour l’art

Les étudiants en art (arts appliqués, histoire de l’art, des Beaux-Arts), ou même des étudiants en architecture et en tourisme se sont donc joints au musée des Augustins en qualité de stagiaires. En contre-parti, le musée propose à ces étudiants, désireux de partager leur passion pour l’art, une formation en médiation culturelle.

 

Attention quand même au contre-sens ! Ces étudiants ne sont pas des guides. Rappelons que le guide-conférencier est un réel métier et il possède aujourd’hui sa propre carte professionnelle.

 

« Ici, on propose aux étudiants d’être non pas des guides, mais d’être dans la médiation culturelle. L’objectif est d’être la jonction entre l’oeuvre d’art, le musée et leurs propres intérêts. Les étudiants sont incités à répondre aux questions, à questionner à leur tour le public même s’il y a un thème de visite. C’est l’interaction qui prime. Parfois les étudiants en arts appliqués ou autres proposent même des ateliers pour aller encore plus loin dans la visite », indique Aurélie Albajar.

 

Cela permet aux volontaires d’apprendre à être à l’écoute, à être plus à l’aise devant un public, prendre confiance en eux. Émilie Micouleau est la chargée du développement des publics étudiants et adultes au musée des Augustins. Elle accompagne les étudiants après la validation de leur dossier.

 

Les étudiants volontaires sont aussi présents lors de grands événements comme, les journées du patrimoine, la nuit du Musée ou encore la fête de la Musique. Ils peuvent ainsi faire découvrir l’art à un autre public que celui des jeunes.

 

« Anti-monologue », le leitmotiv des visites-conversations

Après avoir été choisi pour devenir les médiateurs culturels du musée, les étudiants ont accès à la documentation de l’espace pour dresser la meilleure présentation possible. Il faut savoir que chaque visite correspond à un thème en particulier : Mythes et modèles de virilité, la représentation du rêve ou encore le regard par exemples.

 

« Le partage et l’échange sont les véritables intérêts des ces visites », nous confirme Aurélie Albajar. Les étudiants n’assistent pas à une « visite classique » car ils sont aussi acteurs pendant l’heure de présentation. Ils discutent, et tout le monde peut participer. L’esprit convivial est privilégié par le musée des Augustins. « En une heure, les échanges sont très riches. » Ce qui fait la différence ? C’est qu’il n’y a pas de règles !

 

 

 

 

Virginie Tsiao

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici