Accueil Articles Une Toulouse en piste, voitures anciennes et Festi'Couleurs au programme de votre week-end toulousain

Toulouse en piste, voitures anciennes et Festi’Couleurs au programme de votre week-end toulousain

muséum de ToulouseLe soleil sera au rendez-vous dans le ciel toulousain pour ce week-end prolongé alors ne restez pas enfermé chez vous et venez profiter des nombreuses activités que propose la ville rose. Du théâtre, de la culture en passant par de nombreuses expositions, voici l’agenda du week-end.

 

Ce samedi, les gourmands mais aussi les amateurs de cuisine seront attendus au Muséum à partir de 10h. Légumes oubliés, plantes exotiques, aromatiques, artistiques ou encore fantastiques n’auront plus de secrets pour vous. Une pincée d’histoires, un zeste de botanique, une louche d’astuces et d’originalité, le tout généreusement arrosé de bonne humeur, voici la recette d’un moment de plaisir ! Accompagnés de médiateurs passionnés et d’experts qui viendront partager leurs savoir-faire, les diverses préparations seront associées à une balade dans les potagers du monde entier.

Avant la pause déjeuner, rendez-vous à l’Espace Croix-Baragnon pour une exposition monographique de Lada Nakonechna. Dans le cadre du festival international d’art de Toulouse, la jeune artiste Ukrainienne reprend des images en peintures de paysages réalistes, évoquant le Romantisme allemand ou encore des photos prises sur Internet qui sont retravaillées où apparaissent des scènes de manifestations et d’émeutes, notamment liées à la Révolution Orange de son pays.

Dans l’après-midi, ce sera plus festif ! Et ce sont sûrement les plus petits qui risquent d’être les plus contents ! Alors direction le théâtre Jules-Julien pour le festival international de théâtre d’enfants et de jeunes. Un festival qui accueille des comédiens du monde entier âgés de 6 à 25 ans. Les contes joués en français ou en langues étrangères alterneront entre créations, interprétations et adaptations. Une journée également placée sous le signe de rencontres avec diverses associations, un espace enfance, de la restauration, sans oublier la scène toulousaine en toute liberté pour partager, danser et s’amuser.

Décidément, la journée sera gourmande puisque dès 19h, le Pechabou propose un marché nocturne sous un air de musique en plein air. De nombreuses dégustations et ventes de produits gastronomiques, artisanaux et quelques points de restauration seront également mis à disposition.

La fin de soirée, elle, pourrait bien être plus théâtrale que prévue ! Le Café-théâtre des 3T propose dès 20h, une pièce de Jean-Luc Lemoine « Amour et Chipolatas ». Ou comment inviter ses trois premiers amours à un soit disant barbecue pour mettre à l’épreuve son futur mari ? Une comédie pleine de drôlerie et de charme sur les relations amoureuses. Sur fond de Chipolatas grillées, c’est la femme qui mène la danse. Alors qu’est-ce qui sent le roussi ? Les saucisses ou l’épreuve du mariage ?

Enfin, la parade de Toulouse en piste, 6ème édition du nom proposée par Toulouse Métropole, traverse la ville à partir de 20h30. Plus de 1000 artistes amateurs et professionnels prendront le départ au Grand Rond pour défiler dans les rues de Toulouse, avant le grand final place du Capitole. Composée de « wagons » de déambulation, cette parade de cirque contemporain associe ainsi des structures culturelles et des professionnels de cirque qui ont préparé durant plusieurs mois leurs spectacles, s’appliquant à inventer de nouvelles formes sur le thème « Contraires et contrastes », fil rouge de cette édition. Des compagnies professionnelles et des artistes des arts du cirque sont aussi partie prenante de la parade. À 22h30, le cortège arrive au Capitole pour le final, « Place des Anges », un spectacle ébouriffant tout en envolées et poésie de la compagnie Gratte-Ciel.

 

Dimanche, ça va bouger !

Dimanche, ce seront les amateurs de belles voitures qui devront se passer de leur grasse matinée ! Dès 10h, un rassemblement de nombreuses voitures de prestige et de véhicules anciens seront exposées aux abords du Jardin du Grand Rond. Une exposition qui s’allie avec le dimanche des Brocantes et des Antiquités.

À l’occasion de sa 8ème édition, le Festi’Couleurs prend place au Parc des Expos. Véritable festival de promotion de la diversité, cet événement valorise une nouvelle fois la mixité culturelle et sociale à travers un programme d’activité riche et coloré. Défilés de mode de l’art vestimentaire, concerts, danse, stands multiples ou encore tournois sportifs vont permettre d’échanger et de s’amuser toute la journée.

Et si en début d’après-midi le Studio Lucette vous faisiez (re)découvrir la publicité ? À travers une projection commentée d’images publicitaires qui ont marqué leur époque, Henri-Jean Anglade nous amène à la compréhension du fonctionnement de la photographie publicitaire, de ses codes et de ses objectifs cachés. Une série d’exercices pratiques autour de ces images qui nous apprendront ainsi à décoder ces images auxquelles nous sommes confrontés au quotidien.

Au cours de la journée, on risque de rester dans l’ambiance de la matinée à la Chapelle des Carmelites. À 15h, « Funk come back Wab » va jouer de sa voix comme d’un instrument dans le cadre du festival « Passe ton Bach d’abord ! ». Beat box, basse, guitare et autres trompettes seront samplés, enregistrées et mises en boîte sous vos yeux, avec une véritable porte ouverte à l’improvisation.

Enfin, pour terminer la journée, rendez-vous à la Fabrique pour une exposition explosive. Pour la troisième année, des enfants ont travaillé la technique de projection de couleurs pour réaliser de grands tableaux sur le thème du « Big Bang » représentant ainsi la naissance de l’univers et le scintillement des étoiles.

 

Lundi, c’est découvertes !

En ce lundi de Pentecôte, l’Espace Bouquiere propose l’exposition « Un magicien de la couleur au langage unique » de Gordon Seward. Ce peintre britannique qui vit et travaille depuis de nombreuses années en région toulousaine présente ses œuvres les plus récentes de peintures, d’encres ou encore de pastels.

Dans l’après-midi, le festival Toutcouleurs partira pour de nouvelles aventures au Bijou et à Lafourguette pour continuer de démontrer que la culture placée au cœur de l’espace public est une véritable arme de résistance et de transformation massive. Avec des propositions d’éducation artistique originales, c’est au travers de ces débats que le festival va se préoccuper des quartiers populaires toulousains comme Arnaud Bernard ou les Quartiers Nord dont l’enjeu est véritablement d’agir pour la convergence des forces vives de ces territoires.

Et pour finir ce petit week-end prolongé, direction la Fabrique de l’Université du Mirail. Les élèves de la formation professionnelle du Centre James Carles présentent des créations chorégraphiques et des pièces de répertoire contemporain.

 

Bon week-end à tous !

 

Article de Cécilia Moreau

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici