Accueil Articles Une Futurapolis met « tout en œuvre pour rendre la science accessible »

Futurapolis met « tout en œuvre pour rendre la science accessible »

Le centre de congrès Pierre Baudis accueillera la 3ème édition de Futurapolis Depuis jeudi matin et jusqu’à samedi, la troisième édition du forum Futurapolis a pris ses quartiers au Centre des Congrès Pierre Baudis. Plus de quarante débats et tables rondes, avec près de 200 intervenants, sont au rendez-vous pour échanger sur les innovations liées au thème de l’électricité.

 

Le forum Futurapolis, financé par l’hebdomadaire Le Point, a ouvert ses portes ce jeudi au centre de Congrès Pierre Baudis. Cet évènement, gratuit et ouvert à tous, a pour but de faire découvrir au public de nombreuses innovations dans tous les domaines de la vie quotidienne et se penche cette année sur le thème de l’électricité. « Son but est de ramener la science au cœur de la cité », explique Yoann Duval, journaliste pour Le Point et communiquant du salon. « Nous avons tout mis en œuvre pour rendre la science accessible et agréable aux visiteurs ». En effet, 42 tables rondes, débats, conférences et rencontres ainsi qu’une quinzaine de stands sont présentés tout au long de ces trois jours en faisant intervenir près de 200 intervenants venus du monde entier. Un des évènements phares organisé cette année reste le marathon de l’innovation où 42 inventeurs vont se succéder sur 24 heures à partir de ce vendredi. « Ils auront chacun 30 minutes pour convaincre l’audience de l’utilité de leur invention », informe le journaliste. « Il y aura quand même une pause de 2h30 à 4h où on fera la fête, grâce au DJ Mme Gaultier ainsi que des danseurs ».

 

L’invisible devient visible

De toutes les innovations présentes au salon Futurapolis, la « Next Industrial Revolution » suscite beaucoup d’intérêt. Cette sculpture monumentale imprimée en 3D, est le spectrogramme tridimensionnel de la voix du Président Obama obtenue à partir de l’enregistrement audio d’un extrait du discours prononcé pendant le « State Of The Union » le 12 février 2013. L’extrait choisi porte sur les nouvelles révolutions technologiques. « Depuis toujours, les voix m’ont interpellé. J’essaye de saisir l’invisible et de le rendre accessible » explique Gilles Azzaro, réalisateur de l’œuvre. À travers cette pièce, Gilles Azzarro amplifie le discours d’Obama et le rend réel. « Je suis un sculpteur de voix, je suis le premier à mettre une image sur le son » affirme l’artiste. Candidate pour une éventuelle installation à la maison blanche, la « Next industrial Revolution » revient tout juste d’une exposition new-yorkaise au Metropolitan et est visible jusqu’à samedi au Congrès Pierre Baudis.

 

Article de Charles Monnet et Maud Calvés

 

Spectrogramme tridimensionnel de la voix du Président Obama

La rédactionhttps://www.toulouseinfos.fr
Pierre-Jean Gonzalez, rédacteur en chef de toulouseinfos.fr a collaboré avec de nombreux médias avant de prendre la direction du site toulousain, qui existe depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici